Accueil Sport Marché de réhabilitation du stade Demba Diop : Les choix de la...

Marché de réhabilitation du stade Demba Diop : Les choix de la Fsf contestés

38
0

L’un des soumissionnaires malheureux dénonce le non-respect des procédures de passation par la Fédé de foot. L’instance déclare n’être liée que par la règlementation de la Fifa.

Le marché de la réfection du stade Demba Diop de Dakar connaît quelques ratés. L’un des perdants, le groupe soumissionnaire Artech-Comete-Atlas, conteste la méthodologie utilisée pour évaluer les offres, et surtout ce qu’ils estiment être un manque de transparence dans l’annonce du groupe adjudicataire. Pour eux, et leur chef de file l’a fait savoir par lettre du 26 décembre 2020 adressée au président de la Fédération sénégalaise de football, il n’était pas normal que leur «offre financière ait été ouverte en (leur) absence». Surtout par le fait que, pour l’offre technique, lors de la présélection, le groupement avait été classé premier.

La Fédération sénégalaise de football (Fsf) avait lancé un Avis à manifestation d’intérêt en procédure d’urgence, pour la présélection d’architectes pour la réalisation de projets d’infrastructures, comprenant notamment, la réhabilitation et la modernisation du stade Demba Diop de Dakar, ainsi que de la première phase de construction du Centre d’hébergement fédéral, au Centre Jules F. Bocandé de Toubab Dialaw, et la conception du nouveau siège de la Fsf.

Tous ces projets sont financés, pour une large part, par la Fédération internationale de football association (Fifa), par le biais de son programme Forward, ainsi que par des fonds de la contrepartie sénégalaise.

Le Groupement Comete avait été retenu à la présélection pour le projet de réhabilitation et de modernisation de «Demba Diop», ayant même été classé en tête. Il faut dire que son offre technique avait été renforcée par le fait que l’un des partenaires du groupe est la société Comete qui, disent-ils, «a construit le stade El Menzah de Tunis», dont les Sénégalais connaissent bien les structures. C’est dire que les références sont on ne peut plus sérieuses.

Même s’il déclare pouvoir comprendre avoir été évincé au bénéfice d’un concurrent, le groupement déclare ne pas comprendre pourquoi ses représentants n’ont pas été appelés lors de la séance de dépouillement des offres. Leur courrier de recours a conduit le Secrétaire général de la Fsf à leur servir une réponse le 14 janvier 2021, où il leur est dit que le recours, gracieux ou autre «n’existe pas dans le Règlement de la consultation architecturale figurant dans le dossier (…). Il est aussi utile de rappeler que vous n’avez pas contesté, ni émis de réserve sur les dispositions dudit règlement tout au long de la procédure de passation». Le document ajoutera que «tous les actes de procédure que nous avons posés… sont conformes à la règlementation du programme de développement Fifa-Forward 2.0 dans lequel le projet du stade Demba Diop est inscrit».

Le signataire de la lettre constate que «les différentes observations formulées vont dans le sens de nous obliger à nous conformer aux dispositions du décret 2007-545 du 25 avril 2007 portant Code des marchés publics. Ce marché n’y est pas soumis». C’est ce dernier point qui est contesté par le requérant. Des spécialistes des marchés publics consultés par Le Quotidien, indiquent sur ce point que, du moment que la contrepartie sénégalaise provient de fonds publics, la Fédération de football pourrait difficilement se soustraire aux contraintes du Code des marchés publics.

Interpellé sur la question, le Secrétaire général de la Fsf, M. Victor Cisse a déclaré ne pas «comprendre pourquoi ces concurrents ont voulu saisir la presse sur cette question, alors que nous leur avions déjà répondu». Quant aux points des griefs de ces soumissionnaires, M. Cisse a affirmé n’avoir «rien de plus à ajouter à ce qui est dit dans la lettre».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici