Accueil Santé Ziguinchor : 4 étudiants de l’Université Assane Seck infectés par le Covid-19

Ziguinchor : 4 étudiants de l’Université Assane Seck infectés par le Covid-19

32
0

Aprés les universités UCAD et UGB, l’université Assane Seck de Ziguinchor a, ce samedi 6 février 2021, à son tour, chopé le Coronavirus. Quatre de ses étudiants, trois garçons et une fille, ont été testés positifs à la maladie du Covid-19. << Deux étudiants sont inscrits à la faculté de lettres modernes, un en Médecine et un autre en droit >>, renseigne des sources rectorales. La mauvaise nouvelle qui s’est trés vite répandue comme une traînée de poudre dans l’espace universitaire a assomé autorités rectorales, professeurs et étudiants de l’université Assane Seck de Ziguinchor. << C’est la panique générale dans notre université depuis que nous appris que des camarades ont été testés positifs à cette maladie >>, explique l’étudiant Matar Diop. L’étudiante Ndeye M.Faye signale << qu’a l’Université Assane Seck de Ziguinchor, les mesures barrières, dont l’efficacité a été prouvée et qui représentent le seul moyen de contrôler le Covid-19, n’y sont pas respectées comme il se doit >>. Pis, dit-elle, professeurs et étudiants portent trés rarement des masques pendant les cours. << Le pire est à craindre >>, soulignent certains étudiants qui craignent pour leur état de santé. << Que doit-on faire pour assurer la continuité des enseignements-apprentissages dans notre institution universitaire ?>>, se demandent-ils. La section Saes (Syndicat autonome de l’enseignement supérieur) de Ziguinchor n’a pas tardé à réagir suite à la découverte de ces quatre cas d’étudiants testés positifs au Covid-19 pour statuer sur les décisions à prendre afin de freiner la propagation du virus. Nous n’écartons pas, par ailleurs, de poser sur la table des propositions allant vers la fermeture du Campus-social ou encore l’instauration du télé-enseignement. La situation est inquiétante. La solution peut-être une fermeture partielle ou temporaire de l’université. Elle peut être aussi l’application du télé-enseignement hybride >>, a laissé entendre la Secrétaire générale du Saes/Ziguinchor, Ndiémé Sow. Elle ajoute : << La section locale du Saes, préocupée par cette situation, préconise l’instauration des mesures fortes pour couper une éventuelle chaîne de contamination.>>

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici