mercredi, septembre 22, 2021
Accueil A la une Départ en vacances : quels pays d’Europe acceptent les tests antigéniques pour...

Départ en vacances : quels pays d’Europe acceptent les tests antigéniques pour voyager ?

63
0

Ce dispositif permet un nouveau vent de liberté. Avec toutefois une petite ombre au tableau : les tests antigéniques ne sont pas aussi fiables que les PCR, car moins sensibles.

Jusqu’à présent, seuls les tests PCR étaient autorisés pour voyager à l’étranger. Désormais, les tests antigéniques sont également souvent acceptés. Leur principe ? Comme leurs cousins PCR, les antigéniques s’effectuent par prélèvement avec des écouvillons dans les narines. Avec deux différences de taille : un résultat généralement disponible en moins de 30 minutes, et un test réalisable en pharmacie. Zoom sur les destinations touristiques qui les acceptent.

Quels sont les pays qui acceptent le test antigénique ?

Depuis le 7 juin, l’Espagne et le Portugal ont annoncé autoriser les tests antigéniques négatifs français de moins de 48 heures pour entrer sur leurs territoires. Ont suivi : la Slovénie, le Luxembourg, l’Italiela Turquie, la Pologne, la Bulgarie, l’Autriche, la Croatie, l’Allemagne et la Lituanie. Idem en ce qui concerne la Grèce, où il faudra en plus du test antigénique de moins de 48 heures, remplir en ligne le document PLF, au plus tard la veille de son arrivée. La Suède admet, elle, les voyageurs possédant un test antigénique négatif de moins de 72 heures, soit la même durée que pour un PCR.

L’ensemble de ces pays sont également ouverts aux touristes possédant un test PCR de moins de 72 heures, un certificat justifiant d’une vaccination complète contre le Covid-19 depuis au moins 14 jours ou un certificat de rétablissement, valable 180 jours après le 1er test de diagnostic positif. Les autotests (à réaliser soi-même), disponibles en pharmacie, ne sont, eux, pas acceptés.

Pour connaître les lieux où les tests antigéniques et les PCR sont réalisés en France, rendez-vous sur le site sante.fr.

Des tests un petit peu moins fiables

Ce dispositif permet un nouveau vent de liberté. Avec toutefois une petite ombre au tableau : les tests antigéniques ne sont pas aussi fiables que les PCR, car moins sensibles. La différence entre les deux? Les PCR classiques recherchent le génome du virus quand les tests antigéniques recherchent, comme leur nom l’indique, l’antigène présent à la surface du virus. Ainsi, s’il y a trop peu de protéines présentes, le signal risque d’être très faible, voire nul. La proportion de faux négatifs risque donc d’être plus importante avec les tests antigéniques.

Quid de leur efficacité à détecter les variants ? Même conclusion. Les antigéniques sont un peu moins fiables que les PCR. «Toutefois, ils détectent autant le virus SARS-CoV-2 que ses variants», nous indique un membre de la Haute Autorité de Santé. «Simplement, pour avoir le séquençage du virus, et donc distinguer les variants, il faudra réaliser un PCR dans un second temps» ajoute-t-il. Ce qui est de toute façon prescrit par les autorités de santé après tout test positif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici