Accueil Religion Ramadan et Covid-19 : la vaccination compatible avec le jeûne

Ramadan et Covid-19 : la vaccination compatible avec le jeûne

117
0
Le vaccin n’entame en rien le jeûne ; c’est l’assurance des religieux interrogés sur la question. Les laboratoires rassurent également sur les composantes des vaccins anti Covid-19.
Alors que les musulmans ont entamé le mois de Ramadan, la campagne de vaccination contre la Covid-19 bat son plein. Fini les inscriptions ! Désormais, il suffit de se présenter dans une structure de santé pour se faire administrer sa dose. Mais le jeûneur peut-il se faire vacciner sans courir le risque d’invalider son jeûne ? Pour l’Imam Ndiouck de la mosquée de Guédiawaye, le vaccin est différent de la perfusion. Pour cette dernière, dit-il, c’est une façon pour le soignant de remplacer une substance nutritionnelle dans l’organisme du patient. « Le vaccin n’est, en aucun cas, une nourriture. Il n’invalide point le jeûne. » Par conséquent, il appelle les populations à aller se faire vacciner. « Il est recommandé de respecter les consignes sanitaires en période de pandémie. L’islam accorde beaucoup d’importance à la santé », dit-il.
Un avis partagé par l’Imam Ahmadou Makhtar Kanté. D’après lui, « si la substance inoculée n’est pas assimilable à de la nourriture ou de la boisson et ne passe pas par la bouche ou le nez, le vaccin n’invalide pas le jeûne ». Il précise également que certes le jeûne est un pilier essentiel de l’islam, mais la santé prime sur tout. L’injection intramusculaire ou intraveineuse ne peut, soutient-il, annuler un jour de jeûne. Pour le maître coranique Imam Guèye, tant que la substance ne contient pas de chose illicite, le jeûne est valide. Selon lui, la prévention est une recommandation forte de l’Islam. C’est pourquoi il appelle à une vaccination en masse.
Dans un « avis religieux » de la commission des imams de la mosquée de Paris repris par l’Afp, répondant à ceux qui s’interrogent sur la composition du produit médicamenteux ou vaccinal pour s’assurer qu’il ne contient pas de produit illicite à la consommation, tel que le porc ou l’alcool, Mouhamed Moussaoui, Président du Conseil français du Culte musulman, précisait que le médicament n’est pas un produit de consommation comme la viande ou la boisson. « Selon la majorité des savants musulmans, il n’est pas concerné par la question halal/haram », a-t-il affirmé dans des propos repris par l’agence. Dans le même temps, les laboratoires Pfizer, AstraZeneca et Moderna « ont assuré que leur traitement ne contient pas de gélatine de porc ».
Des jeûneurs dans le flou
Trouvé au marché Dalifort en train de faire moudre son café Touba, Mame Mor prépare la distribution de repas de rupture pour sa dahira. Informé de la disponibilité du vaccin, il hésite à aller dans un centre dédié. « J’ai entendu les spécialistes dire que seul le vaccin peut nous aider à vaincre cette pandémie. J’avais décidé d’y aller vendredi, mon jour de repos », confie-t-il. Mais il n’est plus sûr de vouloir s’y rendre. Après avoir posé la question de savoir s’il était possible de se faire vacciner en jeûnant, Mame Mor dit être resté sans réponse convaincante. « Si d’ici là, je n’ai pas de réponse étayée par des textes, j’attendrai la fin du Ramadan », dit-il.
Abdoulaye Diagne est banquier. Il s’était inscrit sur la plateforme de vaccination. Son rendez-vous, c’est dans deux jours. Pour en avoir le cœur net, il s’est approché d’un maître coranique qui l’a conforté. « J’irai tranquillement prendre ma dose », affirme-t-il. Sage-femme à la retraite, Fatou Seck recommande à ceux qui veulent se faire vacciner le matin. « L’idéal, c’est de le faire le matin pour avoir la force de supporter les effets secondaires. Les personnes n’ont pas la même réaction par rapport au vaccin. Mais quand on jeûne, on a plus de force le matin.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici