Accueil Politique Affaire Ousmane Sonko : Les enseignants patriotes de Diofior s’érigent en bouclier...

Affaire Ousmane Sonko : Les enseignants patriotes de Diofior s’érigent en bouclier et menacent

137
0
Le Mouvement National des Enseignants Patriotes (Monep) dans l’IEF de Diofior, s’érige en bouclier pour défendre son leader Ousmane Sonko, suite aux accusations de la masseuse Adji Sarr.
 
“Suite aux lâches, odieuses et ignobles accusations portées à l’endroit du leader de Pastef Ousmane Sonko, le MONEP de l’IEF de Diofior manifeste son soutien indéfectible. Nous nous indignons face à ce que nous considérons comme une farce de mauvais goût, une bassesse, une forfaiture qui n’est qu’un complot au relent fétide”, dénonce le Monep dans un communiqué de presse dont Seneweb a reçu copie.  
 
Le document co-signé par les sieurs Djiby Diouf, coordinateur provisoire du Monep de Diofior et Makhtar Ba coordinateur adjoint, renseigne que les enseignants patriotes comptent se mobiliser et fédérer leurs forces afin de se constituer “en bouclier humain” pour barrer la route “aux adeptes de la tortuosité”. 
 
“Il urge donc d’aller au-delà des débats de salon, car ce ne sont pas les mots qui feront bouillir les marmites. Il faut des actions qui engendreraient de la chaleur, de la sueur et même des yeux et un nez qui coulent. Il nous faut leur résister et les combattre. Au delà de la personne de Sonko qui s’investit quotidiennement pour la rupture, c’est la possibilité de sauver le système sénégalais gangrené par la médiocrité, par des sales coups sur d’honnêtes citoyens. C’est notre démocratie et nos sens des valeurs qui sont visés”, écrivent-ils. 
 
Pour le Monep de Diofior, le leader du Pastef, Ousmane Sonko a ouvert “l’horizon du possible”.
 
“Il rompt ainsi avec le système. Il veut renouveler les visages et les usages qui nourrissent ce vicieux système. Il érige l’intérêt général en Loi Suprême. Il ne donne ni chance, ni champ aux dirigeants politiques aux convictions bancales. Voilà ce pour quoi on cherche à liquider le leader de Pastef. Un tel citoyen ayant de tels projets et avec une nouvelle offre politique et qui promet des lendemains meilleurs pour le Sénégal mérite notre soutien sans faille”, affirme le Monep section Diofior.  
 
Ainsi, pour eux, le Sénégal mérite qu’on lui donne ‘le meilleur de soi’. 
 
“Nous tirons alors la sonnette d’alarme. Si toutefois cette nébuleuse affaire de viol présumé est gérée de façon expéditive aux fins d’éliminer Sonko, un adversaire politique dont les préoccupations sont celles du peuple, nous nous ferons l’impérieux devoir de nous dresser devant qui que ce soit”, préviennent-ils. 
 
Ils ajoutent : “nous sommes prêts à être plus combatifs que jamais. Être patriote a un prix. Nous sommes plus que prêts et déterminés à y mettre le prix qu’il faudra. Patriotes : le combat pour la rupture ne nous tombera pas du ciel. Il se gagnera de par nos efforts collectifs, de par notre sacrifice constant et de par notre volonté sans faille aux côtés du leader Ousmane Sonko”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici