Accueil Politique Absence de manifestations lundi à Kaolack: Pastef se défausse sur les Renseignements...

Absence de manifestations lundi à Kaolack: Pastef se défausse sur les Renseignements Généraux

52
0

A la suite des échauffourées entre les pro-Sonko et les forces de l’ordre, à Dakar et dans d’autres localités du pays, les militants Pastef du Saloum se préparaient à frapper fort. Pour contrer d’éventuelles actions dans ce grenier électoral, particulièrement dans la ville de Kaolack, les Renseignements Généraux ont pénétré les groupes Whatsapp des pro-Sonko, histoire de savoir ce qui se tramait. Car, d’après les militants de Sonko dans la capitale du Bassin arachidier, un grand coup se prépare en toute discrétion pour briser la tentative du président Macky Sall de vouloir tuer politiquement le leader du Pastef.

Décidément ! Le pouvoir prend très au sérieux l’appel à la résistance lancé par le leader de Pastef à ses militants. Un appel qui s’est traduit dès lundi par des manifestations suivies d’affrontements entre ces derniers et les forces de l’ordre. En tout cas, les « Patriotes » de Kaolack ont l’impression d’être sous haute surveillance des forces de l’ordre qui les surveillent comme du lait sur le feu.

A les en croire, ils ont été infiltrés par les services secrets. Une stratégie destinée, selon le coordonnateur communal de Pastef Ndofane et chargé de communication départemental du parti d’Ousmane Sonko, « à fausser le plan de riposte contre le président Macky Sall qui a orchestré cette cabale politique, avec la complicité du ministre de l’intérieur  et  celle  du  procureur  de  la  république ».

A en croire Joseph Coly, le régime en place fait tout pour torpiller les plans des pro-Sonko dans cette zone centre où le chef des « Patriotes » serait très populaire. «  Nos groupes whatsapp sont infiltrés par les Renseignements Généraux qui ne sont là que pour nous espionner afin de contrecarrer nos plans » soutient-il.

Il s’y ajoute, selon lui, que leurs téléphones sont mis sur écoute tellement Kaolack constitue un enjeu de taille avec des milliers de militants et sympathisants de Pastef qui y vivent. « …Nous allons riposter spontanément et nos plans ne seront pas dévoilés… »

Face à cette infiltration, les fans de Sonko ne comptent pas se laisser faire car, selon eux, ils vont frapper fort pour dire au régime combien cette « mascarade politique » au sommet de l’Etat les met hors d’eux. D’après le chargé de la communication de Pastef dans le département de Kaolack, « c’est une réponse politique qui sera servie au président Macky Sall pour contrecarrer ce complot contre notre leader ».

En guise d’exemple, il rappelle que « nous avions organisé un point de presse en catimini et c’est à 15 minutes seulement du rendez-vous qu’on a avisé la presse puisque l’on savait que nous sommes sur écoute et infiltrés, c’est ce qui explique que toute la presse n’a pas été représenté ».

En conséquence, ajoute Coly, « nous avons  décidé  de  riposter  spontanément puisque nos plans ne seront pas dévoilés dans cette situation ». Autrement dit, en bons stratèges, les partisans de Sonko dans le Bassin arachidier vont riposter « dans la prudence la plus absolue et la discrétion ». Ils le promettent, en tout cas : « la stratégie est déjà peaufinée  et rien ne nous arrêtera pour prêter main forte à notre leader qui est toujours sorti grandi des complots ourdis par le président Macky Sall. Ce depuis sa radiation en 2016 de la fonction publique, après qu’il a dévoilé toutes les pratiques malsaines des gens du pouvoir… » confie Joseph Coly au correspondant du journal Le Témoin à Kaolack.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici