Accueil People « Je n’ai pas eu le temps de réfléchir », Mamadou Ibra...

« Je n’ai pas eu le temps de réfléchir », Mamadou Ibra Kane revient sur sa question qui …

14
0

Ce mercredi, le journal L’Observateur est revenu sur plusieurs moments insolites qui ont marqué l’opinion sénégalaise. Parmi eux, une question de Mamadou Ibra Kane qui avait mis en colère Me Abdoulaye Wade, alors président du Sénégal.

La question que ce journaliste actuellement à Emedia avait eu « l’audace » de poser, c’était sur la volubilité du chef de l’Etat. En quelque sorte, le journaliste jugeait que les Sénégalais méritaient de savoir car il y avait beaucoup plus de paroles que d’actes à cette époque. Mais la réponse de Wade, lors de cette rencontre avec la presse retransmise sur la RTS, ne se fera pas attendre.Sélectionné pour vous :

« Ca ressemble plus à une insolence qu’à une question, mais je laisse passer. Je suis dans la politique depuis très longtemps, je n’ai vu nulle part dans le monde, ni en France, ni aux Etats-Unis, un journaliste poser une question de cette façon à un président », lui avait répondu Me Abdoulaye Wade.

Plusieurs années plus tard, Mamadou Ibra Kane est revenu sur cette affaire qui avait défrayé la chronique en son temps. Pour lui, Me Wade voulait le déstabiliser. Une manière pour Wade de se détourner de la question. « Son souci était de me désarçonner, de me déstabiliser. Et je dois avouer que, même avec le recul, ce n’était pas évident. Surtout que les caméras de la RTS étaient braqués sur moi. J’avais eu droit à un très gros plan. Dans le feu de l’action, je n’ai pas eu le temps de réfléchir. Il fallait reprendre la question comme je l’avais posée, parce qu’il n’y a pas de question bête. L’intérêt était d’avoir la réponse du président Wade », dit-il.Avec le temps, Mamadou Ibra Kane avoue que sa question n’a pas été bien formulée. « Avec l’expérience que j’ai aujourd’hui, j’aurais probablement formulé la question autrement. Mais dans le fond, c’était une question à poser. Le fond étant que les Sénégalais estimaient qu’il y avait plus de paroles que d’actes. Le président Wade est une bête politique », conclut-il.

Laissez un commentaire

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom ici