Accueil Mis en avant Société Tristes Confidences de Ndeye Awa : <>

Tristes Confidences de Ndeye Awa : << Il m'a exigé de coucher avec lui, sans quoi il allait diffuser mes images obscènes >>

218
0

Ndeye Awa n’en revient toujours pas. Dans sa chambre au décor rustique, la jeune fille est ployée, le menton au creux de la main, le regard perdu. Puis, comme tirée d’un rêve étrange, elle se réajuste et fait craquer ses phalanges. Le bruit couvre un instant la stridulation des grillons au dehors. Aprés un soupir, elle lâche : << J’ai été trés naïve en lui envoyant mes photos nue. Maintenant, je regrette amèrement.>> ndèye Awa est tombée dans les filets d’un arnaqueur sur Facebook. Ce dernier l’avait contactée via ce réseau, prétextant la mettre en rapport avec un partenaire européen qui pourrait l’aider financièrement dans son business. Crédule, la jeune étudiante en Droit tombe dans le piège. L’homme utilise son << statut de riche partenaire >> et demande à la jeune fille de lui envoyer des photos d’elle nue, moyennant une forte somme d’argent. Une fois en possession de ces images obscènes, il demande à sa victime de lui communiquer son numéro de téléphone afin qu’il puisse lui envoyer de l’argent. Ceci fait, Ndeye Awa loin de s’imaginer que son interlocuteur était un sénégalais et que loin de vouloir l’aider, l’homme voulait profiter d’elle. << A la place d’argent, il m’a dévoilé via Whatsapp son identité et m’a dit : << je suis en possession de tes photos, il faut m’envoyer de l’argent ou accepter de coucher avec moi, sinon je les publie, souffle l’étudiante, la voix trembolante. Prise de la panique et sans le sous, je suis allée portée pliante à la gendarmerie. Les pandores m’ont convaincue de me plier à son chantage et d’aller au rendez-vous fixé.>> Une fois sur place, les gendarmes alpaguent l’homme avant qu’il n’ait le temps de mettre à exécution sa menace. Une mésaventure dont l’étudiante peine toujours à ses remettre. Si Ndeye Awa s’en est tirée sans gros frais, tel n’est pas le cas pour beaucoup d’autres. Entre chantage, menace ou harcèlement y laissent, la plupart du temps, des plumes.

Sanslimites

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici