Accueil Mis en avant Société Thiaroye, Sicap Mbao, Yeumbeul: la police traque les récalcitrants au port du...

Thiaroye, Sicap Mbao, Yeumbeul: la police traque les récalcitrants au port du masque

100
0

​Suite à l’arrêté ministériel qui rappelle le port obligatoire du masque de protection dans les lieux publics et privés, les policiers n’ont pas mis de temps à entrer en jeu pour faire respecter les mesures édictées. Hier, ils ont procédé à des contrôles et raflé des personnes récalcitrantes.

Le commissariat de police de Thiaroye et les postes de Sicap Mbao et Yeumbeul ont refusé du monde hier jeudi. Pour cause, les agents ont procédé dans les différents quartiers relevant de leur compétence à des arrestations de personnes ayant bravé l’arrêté du ministre de l’intérieur daté du 26 janvier dernier. Sur la route principale dénommée «Tally carreaux» de Diamaguène, qui jouxte le marché principal de ladite localité, les policiers de la Sicap Mbao ont été la grande attraction.

Dès l’apparition de la fourgonnette des limiers, c’était le sauve-qui-peut au niveau des populations, principalement celles qui n’ont pas mis de masques. D’ailleurs, beaucoup de femmes ont été interpellées. Les quelques marchands ambulants qui vendaient des masques ont dû se frotter les mains car, d’un seul coup, leurs produits se sont vendus comme de petits pains.

Les personnes qui couraient et revenaient du marché ou de l’avenue dénommée « Tally carreaux » ont vite fait d’alerter celles qui rôdaient dans les parages ou qui venaient en sens inverse. En dépit des prières et des interventions de tierces personnes, les limiers sont restés fermes sur leur position : il fallait payer la contravention ou embarquer dans le panier à salade.

Les policiers sont aussi intervenus à Sam-Sam 2 où ils sont tombés sur une cérémonie funéraire. Les gens étaient massés non seulement à l’intérieur de la maison mortuaire mais aussi sur la voie publique. Les policiers qui faisaient une ronde de routine sont tombés sur cet attroupement fait. Malgré la compassion qu’ils ont ont pu manifester à l’endroit de la famille éplorée, ils ont exigé la dispersion de la foule venue manifester sa solidarité à la famille endeuillée.

Il est vrai que, comme l’a d’ailleurs signalé le chef de famille qui a perdu sa première épouse, les gens avaient mis des masques et que des seaux d’eau avec de l’eau de javel et du savon étaient installés aux quatre côtés de la bâche et à la porte principale de la maison mais rien n’y a fait puisque l’assistance a été priée de se disperser. Même situation au niveau du marché de la mosquée de «Tally Diallo Pithie» où la fourgonnette des policiers du commissariat de Thiaroye était bondée de monde.

Tous ceux qui s’y trouvaient ont été arrêtés pour la même infraction : refus de port du masque. De même, les voitures de transport en commun n’ont pas échappé au contrôle des policiers. Au quartier Thierno Ndiaye de Yeumbeul, la police a procédé aussi à de nombreuses interpellations. Face à l’entêtement des populations, les policiers appliquent les directives de leur hiérarchie, d’autant que les autorités sont aujourd’hui déboussolées par la tournure que prend la pandémie.

Rien qu’hier, 13 décès liés à la Covid 19 ont été notés au plan national sans compter le nombre de personnes atteintes qui ne cessent de monter crescendo. Près de 304 personnes ont été testées positives. Ce qui inquiète davantage les autorités. En tout état de cause, les populations semblent averties car les descentes des forces de l’ordre dans les quartiers vont se poursuivre dans les prochains jours.
« Devant  l’entêtement  des gens qui refusent de porter le masque, la police fera son travail, conformément à l’arrêté du ministre de l’intérieur » nous a confié un sous-officier de police ayant participé aux opérations d’hier sous le sceau de l’anonymat, rapporte Le Témoin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici