Accueil Mis en avant Société Saint-Louis / Abus de confiance : Le « cultivateur virtuel » Mar...

Saint-Louis / Abus de confiance : Le « cultivateur virtuel » Mar Ndiaye écope d’un an ferme

34
0

Mar Ndiaye est un cultivateur hors du commun. L’homme qui habite le village de Lampsar (commune de Gandon) situé à 20 kilomètres de Saint-Louis, a réussi à gruger Souleymane Thiam, docteur en Pharmacie demeurant à Kédougou, et Fatimata Diagne, à hauteur de 4,8 millions de francs CFA.

Pour réussir son coup, il leur avait proposé de cultiver de l’oignon et du riz dans un champ de 12 hectares qui, à terme, allait leur rapporter 10 millions francs CFA. Une proposition intéressante qui a aussitôt séduit Souleymane Thiam qui dit avoir connu Mar Ndiaye par l’intermédiaire de sa voisine Fatimata Diagne qui lui avait expliqué les compétences de ce dernier dans le domaine du maraichage.

Ainsi convaincu par sa voisine de participer à cet important projet, Souleymane Thiam commence à envoyer de l’argent à Mar Ndiaye. Pour mieux les rouler dans la farine, Mar Ndiaye leur envoyait souvent des photos ou vidéos du champ pour donner des nouvelles des avancements de la récolte. Mais Souleymane Thiam et Fatimata Diagne ne vont pas tarder à découvrir le pot aux roses.

Une fois au village, ils vont constater que Mar Ndiaye ne possède même pas un mètre carré de terre cultivable. Le plus cocasse dans cette affaire, c’est que Mar Ndiaye soutient mordicus devant le tribunal posséder un champ de 12 hectares qu’il était en train d’exploiter, mais qui a été englouti par les eaux pluviales.

Malgré le témoignage de son frère et l’audition du chef du village qui ont tous soutenu qu’il ne possède pas de champ et que personne ne l’a vu cultiver un champ, il a continué à dire qu’il a un champ de 12 hectares. Le tribunal délibérant, a condamné Mar Ndiaye à un an ferme et lui a ordonné de restituer les sommes de 3 millions à Souleymane Thiam et 2 millions à Fatimata Diagne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici