Accueil Mis en avant Société Nuisance: les populations en colère contre le dépôt d’un commerçant du marché...

Nuisance: les populations en colère contre le dépôt d’un commerçant du marché Castors

63
0

​Une vaste «Opération de désensablement, pavage et embellissement» des rues bat son plein à Castors, sous la férule du maire Cheikh Guèye. L’ambition du premier magistrat de Dieuppeul-Derklé est de faire de la commune dont il préside aux destinées un cadre de vie agréable où il fait bon vivre. Pour ce faire, un gros budget a été dégagé. Cependant un commerçant du marché Castors risque de tout remettre en cause à cause d’un dépôt de marchandises qui a fini d’installer une nuisance décriée par les riverains.

Ainsi, La rue « baptisée » «Cogne Allemagne» jadis impraticable et source d’ennuis de toutes natures pour automobilistes et pétions, retrouve peu à peu de la couleur, au fur et mesure que les ouvriers en charge de son pavage la recouvrent de ce matériau qui en fera un havre de paix à la grande joie de ses riverains. La phase 2 consiste à embellir cette rue devenue attrayante avec des arbres plantés tout au long.

Fréquent sur le chantier où il donne un coup de main aux ouvriers, le maire ne tarit pas d’éloges à l’endroit de ses administrés très réceptifs à tout ce qui touche l’amélioration de leur cadre de vie dont la commune fait son cheval de bataille. Seul hic, cette débauche d’énergie et de moyens (financiers et humains) risque d’être rangée dans la rubrique «Pertes et Profits» à cause d’une maison à usage d’habitation (la précision de taille) sise sur la rue qu’un commerçant du marché Castors a transformée en dépôt où on note, au quotidien, un flux incessant de gros porteurs, camions, voitures utilitaires, charrettes et chariot déchargeant des marchandises au grand dam des populations obligées de vivre ce calvaire depuis bientôt d’une décennie.

L’on imagine aisément le danger que constitue cette cohabitation entre les riverains (les enfants surtout) et ces gros engins qui, parfois sont rangés en file indienne, attendant leur tour pour le déchargement. Les fils électriques et les lignes téléphoniques accrochés suite à de fausses manœuvres des chauffeurs sont également sources d’accidents. La question qui taraude les esprits est de savoir pourquoi les autorités municipales et étatiques ont pu fermer les yeux sur cette forfaiture qui constitue un réel danger pour les populations qu’elles sont censées protéger. Mystère et boule de gomme.

Le moins que l’on puisse dire est que les risques de confrontation sont réels entre les populations de Castors déterminées à préserver leur cadre de vie et leur santé et le commerçant décidé à continuer à exploiter le dépôt, malgré le pavage de la rue et son embellissement. Pour ce faire, il a pris les devants en envoyant une convocation au chef de quartier de Castors 2 par le biais du sous-préfet de Grand-Dakar pour dénoncer une « entrave à la bonne marche de ses affaires ».

Les populations de Castors en appellent à l’arbitrage et à la responsabilité des ministères de l’Intérieur (Direction de la Protection civile) et de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique (Direction du Cadre de vie) pour soulager les riverains de « Cognou Allemagne » prises entre le marteau de la détérioration de leur cadre et l’enclume des risques d’accident et d’électrocution, rapporte Le Témoin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici