Accueil Mis en avant Société Nouveau variant du coronavirus: Fermez les écoles, les universités et les frontières...

Nouveau variant du coronavirus: Fermez les écoles, les universités et les frontières pour protéger nos vieux !

73
0

Alors que le ministre de la Santé assurait qu’aucun variant n’avait franchi les frontières, le Pr Mboup est venu le contredire ce jeudi 28 janvier 2021 en annonçant que le virus anglais avait passé la saint sylvestre sous nos cieux après un séquençage réalisé dans les laboratoires de l’IRRESEF. Encore une fois,  nos autorités sanitaires semblent être prises de court par la progression de la maladie avec son lot de morts quotidiens.

Le Sénégal est en train de battre tous les records au niveau de la sous-région face à cette seconde vague de la covid-19. Avec une moyenne de 8 décès par jour en 2021, l’épidémie a pris le dessus sur les mesures de restrictions « timides » prises par le 1er des flics du pays. Entre désinformation, théorie du complot et négation de la réalité, le pays connaît un recul notoire dans la stratégie de riposte. Seuls trinquent les restaurateurs, musiciens et autres acteurs de la nuit qui ont vu leurs activités stoppées par le couvre-feu, dont les effets ne sont pas prouvés, alors que le lot de contaminations issues des cercles familiaux et des entreprises ne cesse de grossir le bilan.

Conspiration selon les sceptiques

Des centaines de cas journaliers entre les régions de Dakar, Thiès, Louga, Fatick, Diourbel et Kaolack sont répertoriés dans une population de plus en plus jeune avec des cas sévères qui ont mis les hôpitaux sous tension. La population subit de plein fouet cette nouvelle vague avec un grand nombre de Sénégalais qui continuent à réfuter la maladie parlant de conspiration. Des faits qui sont la résultante de la stratégie adoptée par Diouf Sarr et ses équipes. Tout semble être fait pour entretenir la défiance des populations devant le respect des mesures barrières. Les cérémonies de mariage sont diffusées sur les réseaux sociaux pendant que les funérailles ne désemplissent pas devant l’inertie des forces de défense et de sécurité. La police comme la gendarmerie semblent être aux abonnés absents dans la riposte se contentant de veiller au respect du couvre-feu à Dakar et Thiès.

Le commandement territorial dans l’inertie

Le commandement territorial, artisan du succès lors de la première vague reste à l’écoute de la hiérarchie qui est encore frileuse.  Le port du masque devenu une mesure imposée à tous sur l’ensemble du territoire n’a pas été accompagné par l’État et les autorités locales, ce qui rend, de l’avis des experts, ce geste barrière mal appliqué qui nuit plus qu’il ne protège. Aujourd’hui, il paraît nécessaire de faire des choix radicaux pour pouvoir endiguer la situation endémique et faire obstacle à ce nouveau variant. Nous continuons de parler de vaccin alors que notre salut se trouve dans la prévention accompagnée de répression nécessaire pour que les plus sceptiques reviennent à la réalité de la situation.

Le Président Macky Sall attendu sur le front

Le Chef de l’État est encore une fois attendu sur le front pour s’adresser aux Sénégalais et prendre la mesure de la situation qui semble nous conduire irréversiblement vers l’affaissement de notre dispositif sanitaire et l’un des taux de létalité les plus élevés de l’Afrique de l’Ouest. Avec près de 4 variants du virus, plus contagieux et plus mortels en circulation, des tests réalisés à minima et une population jeune qui expose les plus fragiles, la fermeture des frontières, des écoles et  universités et d’autres lieux publics s’impose à nous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici