Accueil Mis en avant Société LES OPÉRATIONS SE POURSUIVENT POUR MAÎTRISER L’INCENDIE DU PUITS DE GAZ DE...

LES OPÉRATIONS SE POURSUIVENT POUR MAÎTRISER L’INCENDIE DU PUITS DE GAZ DE NGADIAGA

54
0
Thiès, 27 jan (APS) – L’équipe mixte sénégalo-américaine travaillant à l’extinction d’un puits de gaz de Ngadiaga, dans la région de Thiès (ouest), a rallumé mercredi le feu qu’elle avait éteint la veille, en attendant de maîtriser le gaz s’échappant de la source depuis le 19 décembre, a appris l’APS auprès de Fortesa, l’une des sociétés opérant sur le site.
L’opération lancée depuis quelque deux semaines pour arriver à maîtriser cet incendie est ‘’toujours en cours’’, a dit Abdou Karim Diébaté, adjoint du directeur administratif de Fortesa.
‘’On l’avait éteint hier, mais c’est nous-mêmes qui avons rallumé le feu’’, a-t-il affirmé, ajoutant : ‘’Une chose est d’éteindre le feu, mais une autre est de maîtriser le gaz.’’
L’équipe mixte a jugé ‘’plus prudent de le rallumer, le temps de trouver une solution pour maîtriser le feu et le gaz qui s’échappe du puits’’, a précisé M. Diébaté.
Il espère que les experts pourraient y arriver ‘’dans les plus brefs délais’’.
Abdou Karim Diébaté explique que le gaz s’échappant du puits et se répandant dans l’atmosphère devient de plus en plus ‘’dangereux’’, au fur et à mesure qu’il sort de sa source.
‘’Les gens ne comprennent pas’’ certes le fait que le puits se remette à brûler, mais cette démarche , assure-t-il, ‘’fait partie de l’opération’’ d’extinction de l’incendie.
‘’C’est comme le gaz butane qui brûle’’, il ‘’est moins dangereux que celui qui s’échappe’’ de la bouteille, lequel, ‘’à la moindre étincelle’’, peut causer des dégâts.
Le test d’un ancien puits de gaz naturel, qui n’était plus productif, s’était soldé par une découverte de gaz, à environ 200 mètres des concessions du village de Dieuleuk, situé près de Ngadiaga, dans la commune de Notto Gouye Diama.
Au moment où les techniciens essayaient de maîtriser la fuite de gaz, une explosion a eu lieu, sous l’effet de la pression et de l’oxygène, avait expliqué le directeur de la production de Fortesa, qui exploitait le puits depuis 2001, en consortium avec Petrosen, la Société des pétroles du Sénégal.
Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, avait assuré, lors d’une visite du site, le 21 décembre, que l’incendie ne présentait pas de danger pour les riverains, dès lors que tout le gaz qui s’en échappait brûlait aussitôt.

ADI/BK/ESF

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici