Accueil Mis en avant Société Kédougou : Une citerne se renverse à Bandafassi et fait 2 blessés

Kédougou : Une citerne se renverse à Bandafassi et fait 2 blessés

99
0

Une citerne du Consortium D’Entreprise (CDE) s’est renversée ce matin dimanche 24 janvier 2021 à hauteur du carrefour à l’entrée du village de Bandafassi. Deux blessés évacués vers Kédougou.

Ce matin c’est aux environs de 10 h, que nous avons croisé à hauteur de Fadiga, l’ambulance des sapeurs-pompiers de Kédougou avec sa sirène actionnée. Ce bruit particulier ne présage pas une bonne nouvelle. Poursuivant notre route à moto, c’est peu avec l’entrée de Bandafassi, que nous avons commencé à avoir des réponses à nos nombreuses questions.

Sur les lieux, un dispositif sécuritaire mis en place par les sapeurs-pompiers de Kédougou et quelques éléments de la gendarmerie nationale, plus loin, une citerne immatriculée DK 0836 AH du Consortium D’Entreprise (CDE) couchée sur le flanc gauche, du liquide (du gasoil) s’écoulant sur le sol.

Informé de la situation, M Khadim Niass, le nouveau patron de la Division Régionale de l’Environnement et des Etablissements Classés (DREEC) de Kédougou a effectué le déplacement sur les lieux.

M Seydou Tounkara, l’Adjoint au Sous-préfet de Bandafassi était également sur les lieux de l’accident du Camion-citerne.

Sollicitant de l’un des gendarmes l’autorisation de prendre quelques photos d’illustration, nous avons obtenu un niet catégorique. Et pourtant eux se donnaient l’autorisation d’en prendre plusieurs.

En quoi, la présence de la presse dérangerait ? Conscient du droit à l’information qui serait bafoué en nous pliant à cette tentative d’intimidation, nous nous sommes résolus à prendre quelques photos.

Que chercherait-on à cacher ? Qui chercherait-on à couvrir ? Un accident qui se passe dans un espace public et qu’on tente d’intimider la presse. C’est grave !

Nous rappelons qu’au moment de ces tiraillements, aucun des blessés cités plus haut (le chauffeur A. S et son voisin A.N) n’était sur les lieux. Donc, nous n’avions aucune tentative de montrer des images d’horreur. Nous sommes conscients, de la sacralité de la personne et des limites de nos droits sur la publication des données personnelles surtout pendant des moments difficiles (accidents, catastrophes…).

Nous avons été confortés dans notre position en nous rappelant du cri de cœur du gouverneur de région et de certains participants sur la gestion environnementale et sécuritaire au cours de l’atelier de formation des agents de stations-services. Cet atelier a été initié en octobre 2020 par M Mamadou Bèye, étant DREEC de Kédougou.

Alors, nous sommes restés sur les lieux à observer le déroulement des opérations. Loin du centre des opérations, appareil photo suspendu autour du cou, un des gendarmes a voulu nous obliger à ranger notre matériel. Ce que nous lui avons poliment refusé tout en observant le moindre geste sur les manœuvres et en notant.

Le bétail en divagation a été chassé sur les lieux. L’entreprise a ramené deux chargements de sable pour recouvrir le sol touché.

L’opinion publique serait tentée d’avoir des explications sur les raisons de l’accident du camion citerne ?

Les travaux de bitumage de la route-Kédougou Salémata seraient-ils des travaux de qualité ?

Serait-il acceptable de continuer à rouler avec des véhicules et camions citerne sans pneus en bon état ?

L’excès de vitesse ?

Xibaaru

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici