Accueil Mis en avant Société Guédiawaye : Armes, véhicule…l’arsenal de « guerre » du chef de gang...

Guédiawaye : Armes, véhicule…l’arsenal de « guerre » du chef de gang Pape Thioune et de sa copine, arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à se marier

118
0

Terminus pour le redoutable bande de six malfaiteurs présumés auteurs de la plupart des cambriolages commis ces derniers mois en banlieue et dans quelques quartiers de Dakar. Une bande qui était dans le viseur de la police de Guédiawaye aprés des dénonciations anonymes et des plaintes reçues de victimes. Au terme des investigations, la police de Guédiawaye qui avait réussi à localiser la bande, a procédé d’abord à une série de filatures, suivie d’une opération d’infiltration qui a permis de connaître dans les moindres détails les habitudes de la bande. Avant-hier mardi 09 février dans la nuit, les éléments de la Brigade de recherches du Commissariat de Guédiawaye ont posé le dernier acte pour procéder à l’interpellation des membres de la bande. Il était vingt heures. Pendant que les derniers habitants qui s’étaient attardés dans la rue passaient le pas pour regagner leur maison du fait du couvre-feu, les policiers de Guédiawaye, lourdement armés, font cap, à bord de leur véhicule, vers la commune de Wakhinane Nimzath. C’est dans cette commune que la bande dirigée par un caïd du nom de Pape Thioune avai l’habitude de se retrancher dans un appartement pris en location et qui sert de tanière pour dormir, planquer le butin et planifier des cambriolages. << Nous étions bien armés pour tuer dans l’oeuf toute velleité de résistance >>, a soufflé hier mercredi un policier qui a pris part à l’opération. En effet, tous les témoignages obtenus des victimes de cambriolages présentent la bande à Pape Thioune comme des durs à cuire, toujours armés et qui n’hésitent pas à faire usage. Des témoignages qui ont convaincu les policiers de Guédiawaye à sortir la grosse artillerie afin de pouvoir neutraliser, sans trop de dégâts, Pape Thioune et ses acolytes qui lui obéissent au doigt et à l’oeil. Surpris par la descente musclée des policiers dans leur appartement, Pape Thioune et ses cinq acolytes ont vite compris que les carottes étaient cuites. Ils n’ont opposé aucune résistance, permettant ainsi aux limiers de les neutraliser avant de procéder à la perquisition de l’appartement. Celle-ci faite par les policiers, de l’appartement dans lequel les malfaiteurs s’étaient retranchés, s’est soldée par la découverte de quatre couteaux, des têtes de biche utilisées dans les cambriolages pour défoncer les portes les plus résistantes, de l’argent en espèces pour un montant de 800000 milles Fcfa et quatre coupures de 1000 Fcfa guinéens, sans compter un lot de téléphones portables.

A l’identification, les limiers, surpris par la présence d’une femme membre de la bande, ont découvert qu’elle est en réalité la concubine du chef de gang Pape Thioune. Au cours des interrogations, ils ont également appris que Pape Thioune qui a longtemps vécu avec sa concubine, la faisant participer aux différents cambriolages, s’apprêtait à lui passer la bague au doigt. En attendant leur conduite au parquet, Pape Thioune, sa concubine et les quatre autres membres de la bande ont été placés en garde à vue au commissariat de police de Guédiawaye. << Six victimes se sont déjà manifestées pour faire leur déposition à l’annonce de leur arrestation >>, a confié hier le commissaire central Madjibou Lèye.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici