Accueil Mis en avant Société « DÉCÉDÉE A CAUSE DU MANQUE DE MATÉRIEL DANS LES HÔPITAUX »...

« DÉCÉDÉE A CAUSE DU MANQUE DE MATÉRIEL DANS LES HÔPITAUX » la triste histoire de Fama Mbaye, Elle était sage femme

36
0

« DÉCÉDÉE A CAUSE DU MANQUE DE MATÉRIEL DANS LES HÔPITAUX »Guy Marius Sagna révèle la triste histoire de Fama Mbaye « Elle s’appelait Mme Guèye Fama Mbaye. Elle était sage femme. Elle est décédée il y a quelques heures », rapporte Guy Marius Sagna qui explique, photo de la défunte à l’appui:  » Elle est tombée malade. Elle avait besoin d’un lit d’urgence avec système d’oxygénation. Il n’y en avait pas de disponible à Thiès où elle était. Ils ont appelé les hôpitaux de Dakar. Il n’y en avait pas de disponible. Il y’en avait un de disponible à Touba. Elle y est décédée ». Après avoir présenté ses condoléances au personnel médical et souligné « le dénuement dans lequel les soldats de la santé travaillent », le leader de Frapp affirme :  » Nous devons continuer à exiger la suppression du HCCT, du Conseil économique social et environnemental (CESE), de la Commission nationale du dialogue des territoires, du Haut conseil du dialogue social ainsi que des autres institutions inutiles et budgetivores et utiliser leur budget pour avoir des masques et des gants en nombre suffisant pour le personnel soignant et les populations ; avoir du matériel suffisant dans nos structures de santé ; renforcer et motiver le personnel soignant… ».Selon lui, « dans un pays où le personnel soignant meurt par manque de matériel, où les citoyens sont régulièrement évacués pour des soins sanitaires et où le ministère de la Santé et de l’Action sociale est sur les réseaux sociaux avec des collectes quotidiennes pour venir en aide à nos concitoyens, ériger des institutions inutiles et coûteuses et laisser des politiciens s’enrichir sur le dos du trésor public sont des crimes ».

Elle s’appelait Mme Guèye Fama Mbaye. Elle était sage femme.Elle est décédée il y a quelques heures.Dans la nuit du vendredi au samedi (aujourd’hui).Elle est tombée malade.Elle avait besoin d’un lit d’urgence avec système d’oxygénation. Il n’y en avait pas de disponible à Thiès où elle était. Ils ont appelé les hôpitaux de Dakar. Il n’y en avait pas de disponible. Il y’en avait un de disponible à Touba. Elle y est décédée. Reposez en paix Fama Mbaye.Que Dieu vous accueille en son Paradis. Nous présentons nos condoléances à la famille de Fama Mbaye. Nous présentons nos condoléances à toutes les sages femmes, à tous les agents de santé du Sénégal. Cher.e.s concitoyen.ne.s voilà le système de santé de notre pays. Voilà le dénuement dans lequel nos soldats de la santé travaillent. Les mains nues.Nous devons continuer à exiger la suppression du HCCT, du Conseil économique social et environnemental (CESE), de la commission nationale du dialogue des territoires, du Haut conseil du dialogue social ainsi que des autres institutions inutiles et budgetivores et utiliser leur budget pour :- avoir des masques et des gants en nombre suffisant pour le personnel soignant et les populations- avoir du matériel suffisant dans nos structures de santé- renforcer et motiver le personnel soignant- s’occuper des autres maladies Dans un pays où le personnel soignant meurt par manque de matériel, où les citoyens sont régulièrement évacués pour des soins sanitaires et où le ministère de la santé et de l’action sociale est sur les réseaux sociaux avec des collectes quotidiennes pour venir en aide à nos concitoyens, ériger des institutions inutiles et coûteuses et laisser des politiciens s’enrichir sur le dos du trésor public sont des CRIMES. Portons nos masques! DON’T AGONISE, ORGANISE !

Libération Sénégal online

Laissez un commentaire

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom ici