Accueil Mis en avant Société Condamné à 140 ans de prison pour avoir engrossé ses deux filles...

Condamné à 140 ans de prison pour avoir engrossé ses deux filles de 14 et 16 ans

75
0

Condamné à 140 ans de prison pour avoir engrossé ses deux filles de 14 et 16 ans
Un pasteur de 51 ans, John Gichira a été condamné à 140 ans de prison pour avoir engrossé ses deux filles âgées de 14 et 16 ans dans la circonscription de Ndia, comté de Kirinyaga, au Kenya.

Comparaissant devant les principaux magistrats, Anthony Mwicigi de la Haute Cour de Baricho le jeudi 14 janvier, le pasteur a été condamné à une peine de 70 ans de prison pour avoir agressé sexuellement chacune des filles. Le tribunal a décidé que la peine sera exécutée de façon consécutive.

“Je vous condamne à 70 ans pour chaque infraction et vous avez 14 jours pour faire appel. Ce tribunal ordonne que vos noms soient ajoutés au registre des délinquants condamnés et dangereux.” , annonça le magistrat.

“Gichira purgera 70 ans pour chaque chef d’accusation de souillure; les peines seront exécutées consécutivement”, a déclaré le bureau du directeur des poursuites pénales, citant une condamnation par un tribunal de Kirinyaga.

L’accusé a plaidé coupable à des accusations le 5 janvier 2021 et a été renvoyé jusqu’à jeudi. Il a blâmé le diable pour ses offenses et a présenté ses excuses à ses enfants et à la cour, disant que tout le monde commet des erreurs.

“Je prie pour que le tribunal, ceux que j’ai offensés y compris les filles que j’ai engrossées me pardonnent. C’est la première fois que je commets un tel acte. Je blâme Satan de m’avoir trompé.”, a t-il dit.

L’accusation indique que la première infraction avait été commise à diverses dates entre le 1er et le 30 juin 2020 dans le village de Kinyakiiru, Kirinyaga, contre sa fille de 16 ans. Elle est maintenant enceinte de sept mois. La deuxième infraction a été commise vers août 2020 contre sa fille de 14 ans, enceinte de six mois. Toutes deux sont des élèves du primaire.

Ledit pasteur a été arrêté à Mbeere South, dans le comté de Meru, où il s’était enfui et se faisait passer pour un berger somalien, mais les habitants se méfiaient de son accent et ont donné une info aux autorités avant d’être arrêté la première semaine de janvier.

Le tribunal a été informé que l’affaire n’avait pas été signalée et que l’accusé vivait toujours dans le même complexe que les victimes. L’affaire a ensuite été signalée au poste de police de Baricho par le chef de secteur, ce qui a incité le suspect à s’échapper jusqu’à ce qu’il soit retrouvé et arrêté à Mbeere.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici