Accueil Mis en avant Société CCAPAREMENT DU TERRAIN MUNICIPAL DE GRAND YOFF : Les populations disent niet...

CCAPAREMENT DU TERRAIN MUNICIPAL DE GRAND YOFF : Les populations disent niet et bandent les muscles

41
0

Le comité de suivi du foncier à grand Yoff dit “non” à l’accaparement du terrain municipal Diaguily Bakhayokho. Le collectif qui regroupe des habitants de la localité de tout âge, ont fait face à la presse hier, pour dire “non” à ce projet de démolition du stade par des promoteurs immobiliers qui se disent propriétaire dudit terrain de football.

Il s’agit, entre autres, d’une personne privée du nom de Dame Fall qui se dit être propriétaire de 1183 m² avec un titre foncier qui date de 2006. L’autre plaignant n’est autre que la Sn Hlm qui revendique également 1610 m² dans l’espace du terrain. Selon le coordonnateur du comité, ce terrain a été laissé par la Sn Hlm aux populations, après lotissement de la cité à usage public à l’instar du poste de santé et autres espaces publics du quartier, et cela, c’était en 1974.

C’est donc très incompréhensible qu’un tiers vient leur dire qu’il est propriétaire de ce terrain de football qui a vu passer plusieurs générations de footballeurs de la commune de Grand Yoff, en brandissant un titre foncier de surcroît. Rassoul Mbaye et compagnie soutiennent que ce combat est un combat citoyen qu’ils entendent mener jusqu’au bout, et advienne que pourra. D’ailleurs, en 72 h de pétition, ils ont obtenu plus de dix mille signatures.

Ainsi, ils en appellent à l’arbitrage du chef de l’État, tout en demandant des sanctions à l’endroit de ces agents véreux qui sont complices dans cette affaire.

Affaire à suivre…

Avec Tribune

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici