Accueil Mis en avant Société AGRESSION A MAIN ARMEE A MALIKA/VDN: Une femme échappe au raid d’un...

AGRESSION A MAIN ARMEE A MALIKA/VDN: Une femme échappe au raid d’un gang de charretiers

28
0

Cinq malfaiteurs, dont l’un était armé de couteau, ont pris pour cible une dame, qui longeait seule la nouvelle Voie de dégagement Nord (Vdn) de la commune de Malika. Quand les gangsters ont intercepté la jeune femme et tenté de lui arracher son téléphone portable, ils ont été surpris par une patrouille de police de la localité.

Les éléments de la brigade de recherche du commissaire de Malika, Khady Diouf, ont déjoué, avant-hier, vers 20h, une agression avec usage de couteau contre une dame, à hauteur du croisement servant de délimitation ou de frontière entre la commune de Malika et celle de Tivaouane Peulh, sur la nouvelle Voie de dégagement Nord (Vdn).

Les agents surprennent les agresseurs charretiers qui s’acharnent sur la jeune femme qui crie au secours

C’est au cours d’une patrouille de sécurisation et traque aux malfaiteurs, qui squattent très souvent la bande des filaos en quête d’éventuelles proies à déplumer, que les policiers de la brigade de recherche ont entendu des cris de détresse d’une dame. Cette dernière pleurait à chaudes larmes et poussait des appels d’au-secours. Mais, ignorant la provenance des hurlements, les agents patrouilleurs redoutent le pire, soupçonnent une action délictuelle dans les parages et lancent la chasse à l’homme. Ils se dispersent dans la bande de filaos, engagent une fouille et aperçoivent un groupe de cinq jeunes. Ceux-ci, dont l’un détenait un couteau,  s’acharnaient avec une violence démoniaque sur une dame, qui continuait de crier, refusant catégoriquement de leur donner son téléphone portable et se débattait sans cesse sur la bordure de la nouvelle Vdn, histoire d’alerter les rares passants et automobilistes mais surtout tenter de sauver sa peau.

Un voleur agite un couteau, plaque la dame au sol et veut lui arracher son téléphone  

Les voleurs étaient à bord d’une charrette et avaient immobilisé net le coche sur le bas-côté de la chaussée pour commettre leur forfait. Armé de couteau, l’un des agresseurs voit rouge, fait une prise digne d’art martial à la jeune femme et l’envoie au sol. Il lui monte dessus, la plaque avec force et tente de lui arracher le cellulaire. Mais, voyant les flics en civil, il renonce à l’attaque et prend la fuite. Ses acolytes paniquent, lui emboitent le pas et prennent la direction des filaos pour aller se terrer. Mais, plus véloces, les policiers engagent une course-poursuite avec eux, parviennent à rattraper quelques malfrats et les conduisent manu militari dans les locaux du commissariat de police pour un interrogatoire.

Les gangsters balancent leurs acolytes en fuite qui sont mis aux arrêts ; leur charrette scellée

Cuisinés, les gangsters passent à table et balancent leurs compagnons fugitifs. Ils coopèrent avec les agents de terrain et leur indiquent les domiciles respectifs des fuyards aux Parcelles Assainies. Sans tarder, les policiers sautent dans leur véhicule, débarquent la même nuit de l’agression dans la commune des Parcelles Assainies et cueillent à froid les fugitifs chez eux. Ils les coincent dans leurs allégations et leur notifient les incriminations pénales retenues contre eux. Ils ont été tous présentés, hier, devant le procureur de la République du Tribunal de grande instance de Pikine/Guédiawaye pour tentative de vol avec violences commis avec usage d’arme blanche (couteau) et de moyen de locomotion ou roulant (charrette). Le coche a été d’ailleurs mis sous scellés.

Vieux Père NDIAYE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici