Accueil Mis en avant Société Affaire Faux médecin : Le dossier de «Docteur» Amadou Samba bouclé

Affaire Faux médecin : Le dossier de «Docteur» Amadou Samba bouclé

88
0

Faux médecin, Amadou Samba a été arrêté vers la fin du mois de mars 2020. Placé sous mandat pour exercice illégal de la médecine, usurpation de titre, mise en danger de la vie d’autrui, faux et usage de faux dans un document administratif par le juge du huitième cabinet, son dossier a été transmis au parquet par réquisitoire définitif ou enrôlement.

L’instruction ouverte contre le faux médecin Amadou Samba a été menée dans la plus grande discrétion. Le juge du huitième Cabinet d’instruction a investigué sans tambour ni trompette, même si cette affaire avait défrayé la chronique dans tout le pays. Placé sous mandat de dépôt le 2 avril 2020, le faux médecin qui avait même fait des tests de Coronavirus, attend maintenant que son dossier avance pour savoir où donner de la tête. Selon des sources judiciaires, le magistrat a saisi le parquet pour réquisitoire définitif ou enrôlement. Le juge d’instruction du huitième Cabinet viserait l’exercice illégal de la médecine, l’usurpation de titre, la mise en danger de la vie d’autrui, le faux et usage de faux dans un document administratif, la complicité de contrefaçon de sceaux d’une autorité quelconque et l’usage des sceaux contrefaits. Seulement, le Parquet n’est nullement contraint par le temps.

Amadou Samba, auto-déclaré médecin, a été arrêté le vendredi 27 mars 2020, par la Sûreté urbaine de Dakar. Le faux médecin avait été engagé par plusieurs sociétés au Sénégal pour des tests du Coronavirus sur leurs employés. «Docteur Samba» qui avait falsifié l’entête de l’Institut Pasteur, déclarait systématiquement négatifs des cas suspects. Lesquels ont été mis en quarantaine après l’éclatement de cette rocambolesque affaire. L’usurpateur pratiquait depuis longtemps la médecine, sans diplôme.

Le docteur Amadou Samba n’avait pas de clinique fixe. Mais avec ses connaissances en médecine et sa carte professionnelle confectionnée dans un cyber, il collaborait avec plusieurs structures médicales. Le 4 juin 2016, aux journées de dépistage contre le diabète, l’hypertension artérielle, le cancer… organisées par la Fondation Cheikh Soumbmounou, au centre culturel de Guédiawaye, c’est le faux médecin Amadou Samba qui assurait les dépistages. Comme un grand médecin comme il se présentait sur sa page Linkedin : «Pdg d’Iam medical clinic (janvier 2017), médecin, médical senior officier dans les Peace corps (février 2017), Pdg de la clinique médico chirurgicale «Jaboot» (avril 2017) et patron de Lead clinical research associate depuis juillet 2017.

Par ailleurs, le faux docteur a livré plusieurs ordonnances à des patients. Autre facette d’Amadou Samba, il est membre de la Convergence des cadres républicains (Ccr). Il a réussi à s’inviter dans le corps médical en usant de faux. Dès 2015, il a commencé à opérer des patients, comme il l’indique sur sa page Facebook. Il a certes été étudiant à la faculté de Médecine, mais n’a jamais terminé ses études pour avoir été viré. Même son passage à l’Ism, d’où il serait diplômé, est une pure invention de sa part.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici