Accueil Mis en avant Société “Adji Sarr meurtrie et traumatisée d’avoir été présentée comme une femme de...

“Adji Sarr meurtrie et traumatisée d’avoir été présentée comme une femme de mœurs légères” (proche)

78
0

Elle n’a pas fait une prise de parole encore moins une apparition publique depuis le début de cette affaire de présumé viol qui l’oppose au député Ousmane Sonko. Mais à en croire à sa défense et proche, « Adji Sarr est bien entourée, mais meurtrie et traumatisée d’avoir été présentée comme étant une femme de moeurs légères ».

Adji Sarr est bien entourée et constamment assistée par les avocats commis pour sa défense.» Elle observe le ramdam médiatique de loin avec stupéfaction. Un des membres de sa famille qui l’a eu au téléphone confirme à l’observateur : «Adji Sarr est profondément perturbée par les proportions que prend cette affaire. Elle souffre dans sa chair, parce que se sentant doublement victime pour ensuite faire l’objet d’un lynchage sans complaisance sur les réseaux sociaux».

Cible d’attaques et jusqu’ici sans défense solide sur la place publique, «Adji Sarr est meurtrie d’avoir été présentée comme étant une femme de mours légères. Elle est traumatisée au point que nous envisagéons de la faire assister par un psychologue», confie-t-on dans son proche entourage au journal.

Dans sa plainte adressée à la section de Recherches de Colobane le 3 février dernier, Adji Sarr qui accuse Ousmane Sonko de l’avoir «transformée en son objet sexuel» et qui «n’arrive plus à vivre sous ses viols répétés», dit «vivre dans un stress perpétuel et un dégoût de (son) corps». Elle a accusé le leader de Pastef de l’avoir étranglée et violée avant de menacer de la faire «disparaître de la surface de la terre».

Des allégations battues en brèches par Ousmane Sonko. Ce dernier dénonce une cabale orchestrée par le pouvoir avec comme seul objectif d’éliminer un farouche opposant. Après l’enquête préliminaire de la Gendarmerie, le dossier a été transmis au procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye. Lequel a confié l’affaire au juge du 8° cabinet. Du côté de l’Assemblée nationale, une procédure pour lever l’immunité parlementaire du député est mise en branle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici