Accueil Justice Hortense Sagna encourt 10 ans de prison pour avoir étouffé et jeté...

Hortense Sagna encourt 10 ans de prison pour avoir étouffé et jeté son nouveau-né dans les ordures

90
0

Les faits pour lesquels la dame Hortence Sagna a comparu hier à l’audience criminelle du Tgi de Dakar, remontent au 01 mars 2017. Ce jour-là, après son accouchement au terme de 9 mois de grossesse sans visite médicale, la mère de deux enfants avait enveloppé et étouffé son nouveau-né avant de le jeter dans les ordures derrière les cimetières, à Rufisque. « Je faisais des visites prénatales pour mes deux autres enfants. Je ne l’ai pas fait cette fois-ci, mais je n’avais aucune mauvaise intention. J’avais deux enfants et j’étais séparée de mon époux. Lorsque j’ai su que j’étais en grossesse, je n’ai jamais dit que j’allais interrompre ma grossesse malgré que je l’aie cachée pendant neuf mois. Je m’étais dit qu’il va être dur, mais je vais le garder.  J’ai accouché chez ma grand-mère à Rufisque. J’étais stressée, perdue et inconsciente. Je n’ai pas entendu de cris, je n’ai même pas constaté s’il bougeait ou s’il respirait. Je l’ai enveloppé dans une serviette, peut-être que cela a été fort, et cela l’a empêché de respirer », s’est défendue l’accusée.

La maman asphyxie son enfant à la naissance et le jette dans les ordures
« Quand une femme reste un mois sans voir ses règles, elle doit avoir des doutes et essayer de savoir si elle n’est pas enceinte. Rester neuf mois sans faire des visites médicales, c’est dangereux et on peut y perdre la vie. Les médecins peuvent faire des analyses pour diagnostiquer si une personne a respiré ou n’a jamais respiré », a sermonné le juge, rapporté par Le Témoin qui a assisté à l’audience.

Le certificat de genre de mort délivré par le médecin a constaté que l’enfant a été asphyxié. « C’est le sort que la maman a décidé pour son bébé. Même si elle l’a enfanté, personne n’a le droit de vie ou de mort. Le bébé a été retrouvé dans des circonstances assez atroces dans des ordures derrière les cimetières », a soutenu la représentante du ministère public.

Pour le défenseur de la société, la maman a choisi la solution extrême. Sitôt enfanté, sitôt enveloppé dans un pagne et jeté dans des ordures. « Etre enceinte pendant neuf mois, affronter les difficultés de la grossesse et de l’accouchement, c’est inexplicable qu’elle décide de jeter son bébé dans des ordures. On peut comprendre le drame de certaines femmes, mais on ne peut pas justifier leur acte », a estimé le maître des poursuites qui a requis 10 ans de réclusion criminelle.

Quant au conseil de la défense, il justifie qu’après neuf mois, la maman a risqué sa vie en donnant naissance. Pour elle, il se peut que cela soit la lingette avec laquelle elle a enveloppé l’enfant qui l’ait étouffé. La robe noire a sollicité la clémence du tribunal pour la relaxe de sa cliente. La chambre criminelle a mis l’affaire en délibéré pour le 08 février prochain, indique Le Témoin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici