Accueil Actualité VOL D’UN MOUTON DE RACE «LAADUM», CAMBRIOLAGE D’UN MULTISERVICE: L’ancien militaire Malang...

VOL D’UN MOUTON DE RACE «LAADUM», CAMBRIOLAGE D’UN MULTISERVICE: L’ancien militaire Malang Goudiaby et ses coaccusés risquent la prison à perpétuité

106
0

Pour avoir participé à Keur Mbaye Fall à un vol de mouton de race «laadum» et au cambriolage d’un multiservice où ils ont emporté 9 millions F Cfa, l’ancien militaire Malang Goudiaby et ses coinculpés risquent la prison à perpétuité si le juge de la Chambre criminelle de Dakar suit le réquisitoire du procureur en leur appliquant la confusion des peines. Ces accusés, en détention préventive depuis 2017, comparaissaient hier pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec escalade, violences et usage d’armes. Ils seront édifiés sur leur sort le 19 janvier prochain.

Poursuivis pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec escalade, violences et usage d’armes, le tailleur Idrissa Camara, l’ancien militaire Malang Goudiaby et le marchand Moussa Bitèye ont été jugés hier devant la Chambre criminelle de Dakar. Ces accusés, de concert avec les nommés Babacar Fall, Bassirou Coly, Papa Bounama Diop, jugés par contumace, avaient, dans la nuit du 8 au 9 mars 2017, volé le mouton de race «laadum» du nommé Moussa Diaby à Keur Mbaye Fall. Toutefois, le partage du butin n’a pas été fait comme convenu par les accusés. De ce fait, il s’est soldé par une bagarre entre Idrissa Camara et Bassirou Coly. Idrissa Camara ayant copieusement battu et blessé Bassirou Coly, Malang Goudiaby avait conseillé à celui-ci de porter plainte contre pour coups et blessures volontaires.
Hélas, au cours de sa déposition devant les enquêteurs, Bassirou ne s’est tout simplement pas limité aux faits de coups et blessures qui étaient l’objet de sa plainte. Il a fait d’autres déballages qui les ont tous enfoncés. Bassirou Coly a expliqué aux agents enquêteurs que cette bagarre a éclaté suite à un partage de butin provenant d’un vol de mouton de race «laadum» qu’ils avaient perpétré en mars 2017. Bassirou Coly a aussi révélé, lors de son interrogatoire préliminaire, qu’ils avaient cambriolé en 2013, toujours à Keur Mbaye Fall, le multiservice appelé «Net Service» où ils ont subtilisé 9 millions F Cfa. Selon lui toujours, c’est l’ancien militaire Babacar Fall, qui est en fuite et qui était vigile de ladite institution financière, qui les avait informés qu’il y avait de l’argent.
Interrogée, la caissière Seynabou Sy a affirmé que le jour des faits, les malfrats étaient au nombre de 3. Et lorsqu’ils sont entrés dans le local, précisait-elle, ils l’ont ligotée avant que l’ancien militaire Malang Goudiaby ne le tienne en respect en la menaçant avec un couteau et lui intimant l’ordre d’ouvrir la caisse. Arrêtés et inculpés pour les charges précitées, ces accusés avaient tous reconnu les faits qui leur sont imputés. Cependant, devant la barre de la Chambre criminelle, chacun a essayé de tirer la couverture à soi. Et mieux encore, ils se sont défaussés sur les absents, en l’occurrence Babacar Fall et Papa Bounama Diop.
S’agissant de l’ancien militaire Malang Goudiaby, malgré ses dénégations, il avait à la police révélé avoir reçu la somme de 2 millions F Cfa issus du cambriolage du multiservice. Il a même révélé avoir baptisé son fils avec cet argent. Moussa Bitèye, quant à lui, avait formellement dit avoir reçu le montant de 2 millions avec lequel il a payé sa location, son voyage en Mauritanie avant de financer son commerce.
Dabs ses réquisitions, le parquet a demandé que Bassirou Coly, Moussa Bitèye et Idrissa Camara soient condamnés à 5 ans de réclusion criminelle pour vol de bétail. Il a aussi requis contre eux la réclusion criminelle à perpétuité pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis avec escalade et violences. En somme, il a sollicité la confusion des peines et a requis la prison à perpétuité contre l’ancien militaire Malang Goudiaby, Bassirou Coly et l’autre ancien militaire en fuite Babacar Fall. Les conseils de la défense ont unanimement plaidé l’acquittement pour ces accusés. Et au terme des débats, le délibéré a été fixé au 19 janvier prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici