lundi, septembre 20, 2021
Accueil A la une Soupçonné d’espionnage au profit de la Chine, un politologue allemand arrêté

Soupçonné d’espionnage au profit de la Chine, un politologue allemand arrêté

44
0

Le politologue respecté renseignait une puissance étrangère tout en étant lié aux services secrets de son propre pays. C’est le scénario d’une rocambolesque affaire d’espionnage qui vient d’être mise au jour en Allemagne. Le parquet fédéral a annoncé, ce mardi, l’arrestation d’un politologue allemand de 75 ans, dirigeant d’un groupe de réflexion, soupçonné d’avoir communiqué des informations aux services de renseignements chinois entre 2010 et 2019.

Le suspect, Klaus L., interpellé lundi et sous la menace d’un placement en détention provisoire, aurait fourni aux services chinois des renseignements «obtenus principalement grâce à ses nombreux contacts politiques de haut niveau» noués dans le cadre du think-tank qu’il dirige depuis 2001, précise le parquet fédéral dans un communiqué. «En retour, le suspect a été financé pour se rendre aux réunions avec les officiers de renseignement chinois» et a «reçu des honoraires». Il était visé par un mandat d’arrêt délivré le 21 juin par le tribunal régional de Munich (Bavière).

Visite à Shanghai

Klaus L. «a eu une importance internationale en raison de sa réputation scientifique et des réseaux établis depuis de longues années», précise le parquet fédéral, basé à Karlsruhe (Bade-Wurtemberg). La juridiction détaille aussi les faits reprochés au politologue : «A l’occasion d’une visite à Shanghai en juin 2010, des membres d’un service de renseignement chinois ont contacté l’accusé afin de le convaincre de coopérer. Par la suite, jusqu’en novembre 2019, l’accusé a transmis régulièrement des informations aux services secrets chinois avant ou après des visites d’Etat ou des conférences multinationales, ainsi que sur certaines questions d’actualité.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici