Accueil Actualité Pr Fatou Sow Sarr sur le couvre-feu : “C’est l’expression d’une frustration...

Pr Fatou Sow Sarr sur le couvre-feu : “C’est l’expression d’une frustration globale….”

58
0

Les nombreuses manifestations de rue notées dans plusieurs quartiers de Dakar et sa banlieue, comme à Mbour,  depuis la première nuit de couvre-feu partiel, le mercredi 6 janvier, traduisent une frustration globale liée à un ensemble de pratiques antérieures.

Absence de cohésion

C’est l’expression de l’absence de cohésion sociale sur une question qui aurait dû amener un consensus parce que c’est la vie des personnes qui est en danger. C’est la lecture faite par le Professeur Fatou Sarr Sow, sociologue et enseignante à l’UCAD-IFAN des incidents nés de cette mesure d’exception prise pour freiner l’avancée de la 2e vague de Covid-19 au Sénégal.

L’Etat invité à être plus poche de sa jeunesse

Pour la directrice du Laboratoire de recherche scientifique sur le genre et la science, interrogée par la radio Sud Fm, le président de la République doit en tirer des leçons pour être d’abord plus proche des jeunes, pour davantage de communication et comprendre. Car l’on s’achemine vers des lendemains extrêmement sombres, avec des vies de Sénégalais en danger. D’où son appel au sens de la responsabilité et du devoir de tout le monde.

“On peut en faire une double lecture (des manifestations notées dans plusieurs quartiers de Dakar et Mbour, la première nuit de couvre-feu à Dakar et Thiès). D’abord, en écoutant ces jeunes, on peut dire que c’est l’expression des frustrations qu’ils ont éprouvées depuis très longtemps liées probablement à cette situation de pandémie et qui a amené des complications dans la vie des personnes, avec accès difficile au travail, aux ressources… Ce sont des jeunes dans certains quartiers, c’est lié au fait que ça a touché leurs activités primaires comme le commerce informel, mais surtout décrier le fait qu’ils ne soient pas préparés pour prendre leurs dispositions. Mais, si on va beaucoup plus loin, pour moi, c’est l’expression de l’absence de cohésion sociale sur une question qui aurait dû amener un consensus parce que c’est la vie des personnes qui est en danger. Le président de la République a pris des décisions qui ont été dictées par les spécialistes de la santé. Peut-être, il faudrait que ces spécialistes de la santé apparaissent davantage dans la communication pour expliquer à la population quel est le bien fondé de ces mesures. Mais, en même temps, quand je parle d’absence de cohésion sociale, ça a été aussi un prétexte pour des raisons ou d’autres, que des personnes qui ne partagent pas le même point de vue utilisent cette situation pour pouvoir exprimer aussi leur désaccord avec le régime en place” dit-elle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici