mardi, septembre 21, 2021
Accueil A la une Les cancres de Macky tirent sur Sadio MANE du Sénégal

Les cancres de Macky tirent sur Sadio MANE du Sénégal

63
0

“Ce qu’il faut éviter, c’est de faire des comparaisons. On ne peut pas avoir les mêmes conditions qu’à Liverpool ou Manchester (…) Quand on est en Afrique, il faut se mettre dans la tête qu’on peut être confronté à des difficultés, lesquelles peuvent être liées à des gazons, à l’environnement ou même à des conditions de voyage”. C’est le Sénégal à l’envers! Pour avoir dit ce que tous les Sénégalais ont constaté, Sadio MANE reçoit une volée de bois vert. Après le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), c’est le ministre des Sports qui porte cette réplique à l’international sénégalais qui s’est dernièrement plaint de l’état catastrophique de la pelouse du stade Lat Dior de Thiès. Si Augustin SENGHOR est susceptible de bénéficier de circonstances atténuantes pour être parti de son île de Gorée à la conquête du football sénégalais et africain, Matar BÂ, lui, ne devrait pas avoir droit au chapitre. L’un des rares secteurs où Macky SALL a réellement investi, il en a fait une caisse de résonance des échecs.

Avant que le couperet de la Confédération africaine de football (CAF) ne tombe, écartant les stades sénégalais de ceux homologués, nous demandions déjà ce que Matar BA continuait à faire à la tête de ce département qu’il manage dans un informel que même certains commerçants de Sandaga ont abandonné. L’on se rappelle du regroupement de l’équipe nationale, qui se préparait pour l’Afrobasket 2017, le ministère des Sports avait curieusement fait face à des problèmes d’argent pour gérer des dépenses relatives au séjour des Lions du basket en Espagne. Et c’est Gorgui SY DIENG qui fut sollicité pour payer la note. Après avoir abondamment sué sur le terrain, le capitaine de l’équipe nationale mettait la main à la poche pour PRETER aux officiels de l’argent. Une grave affaire qui allait pourtant passer inaperçue. Mais c’était sans compter sur l’amateurisme dans lequel se meut le département dirigé par Matar BA qui ne pèche pas que dans l’imprévoyance. Après avoir signé une décharge en bonne et due forme, les services du ministère des Sports ne vont ni respecter leurs engagements, ni inciter les fédéraux à payer aux joueurs. Se disant, probablement, que le garçon a assez de pognon. La suite est connue, le basketteur rendit la créance publique et suscita une vive polémique. A la place de Matar BA, c’est le Directeur de l’Administration générale et de l’Equipement (DAGE) du ministère des Sports, Amadou Tidiane FALL, qui fut limogé. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, la même histoire va se répéter au mois de mars 2017 à Londres où les Lions ont failli dormir à la belle étoile à défaut de s’éparpiller dans la ville après avoir joué contre le Nigeria en match amical. L’hôtel qui les hébergeait avait décidé de ne plus les recevoir parce que la note n’avait pas été réglée par les officiels. Il a fallu que Kalidou KOULIBALY et un certain Djily DIENG mettent la main à la poche pour éviter au Sénégal une autre humiliation.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici