lundi, septembre 27, 2021
Accueil A la une la caravane «tekki-fii» promeut la réussite «à domicile»

la caravane «tekki-fii» promeut la réussite «à domicile»

54
0

Une caravane d’information et de sensibilisation dénommée «Tekki-Fii» est lancé hier, vendredi 21 mai, à Sédhiou, pour trois jours de partage avec les communautés de la région sur les opportunités de formation et de financement. C’est en réponse notamment à la migration irrégulière des jeunes et à la problématique de leur employabilité. Les différents représentants de projets et programmes ont épluché les possibilités de réussite sur la base de simples

Cette caravane intervient dans un contexte marqué par la recrudescence de la crise migratoire dans l’enclave de Ceuta, en direction des côtes espagnoles. Elle offre donc une tribune d’échange pour mieux faire connaître les opportunités de formation professionnelle et technique, d’orientation et d’insertion socio-professionnelle et de financement de l’entreprenariat. Le responsable du Pôle Sud du 3FPT (le Fond de financement de la formation professionnelle et technique) fait observer que son institution est «une structure qui est mise en place par l’Etat du Sénégal dans le but d’accompagner tout ce qui est entreprises, organisations professionnelles, tout ce qui est GIE et individuel ainsi que les centres de formation à relever leur plateau technique. Tous les jeunes de la région de Sédhiou et quel que soit leur lieu d’habitation, ont aujourd’hui la possibilité d’être accompagnés par le 3FPT, en finançant leur formation professionnelle», informe Banda Wara Diop.COMPRENDRE, POUR ENTREPRENDRE ! Pour Mme Khady Diatta de l’AJESUD (Accompagnement des jeunes vers l’emploi au Sud du Sénégal), la compétence professionnelle est un prérequis indispensable. «C’est justement pour leur permettre d’acquérir la compétence technique, quel soit leur niveau d’étude et avec les structures financières pour leur permettre de comprendre l’entreprenariat». L’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME) offre également son expertise aux jeunes. Joachin Henry Sédar Diène est le chargé de programme de la zone Sud-Est : «c’est surtout d’assister et d’encadrer les petites et moyennes entreprises qui en font la demande, qui ont eu à bénéficier l’appui de l’Etat et renforcer leur compétitivité. Nous intervenons essentiellement sur deux volets, à savoir le volet densification pour densifier le tissu d’entreprise et le volet assistance technique qui consiste à fournir des services de conseil aux entreprises pour améliorer leur gestion», indique M. Diène.PROMOUVOIR L’AUTO-EMPLOI, SELON LE PEDAGOGUE LAMINE SYLLA, LE SG DE L’IA Le Secrétaire général (SG) de l’Inspection d’académie (IA) de Sédhiou, Lamine Sylla, qui présidait l’ouverture des travaux, recommande ce qui suit : «c’est de promouvoir ce qu’on appelle l’auto emploi. C’est de commencer à s’activer dans le domaine où ils ont été formés, de ne pas attendre que des entreprises les recrutent car, dans la région de Sédhiou, il n’y a pas beaucoup d’entreprises. Donc, c’est à eux de débuter une activité et de prétendre à un financement», dixit le pédagogue. L’élève Tomma Corréa, en classe de 3e au collège Mamadou Mané, dit avoir honte de constater des flux macabres de migrants clandestins. «J’ai vraiment honte quand je vois à la télé des centaines de migrants africains mourir sur le chemin de la migration, alors que nous avons la possibilité de nous former chez nous au Sénégal.

ousseynou dieng

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici