mercredi, septembre 22, 2021
Accueil A la une Infirmerie : bonnes nouvelles pour les Bleus

Infirmerie : bonnes nouvelles pour les Bleus

37
0

 

Le staff médical de l’équipe de France ne chôme pas depuis mercredi et la rencontre face au Portugal. Après Ousmane Dembélé, pour qui l’Euro s’est terminé à l’occasion de la rencontre face à la Hongrie, ce sont tout d’abord Lucas Hernandez et Lucas Digne qui ont fait craindre le pire. La faute à leur sortie sur blessure contre la Seleçao, le premier pour une douleur récalcitrante au genou, le second pour une lésion musculaire à la cuisse, quelques minutes seulement après son entrée en jeu.   Dans la soirée de mercredi, l’Euro semblait s’être à son tout terminé pour le défenseur d’Everton et la question se posait également pour son homologue du Bayern Munich, laissant Didier Deschamps son latéral gauche. Mais les examens passés en début d’après-midi, jeudi, se sont montrés quelque peu rassurants. Les deux hommes peuvent poursuivre l’aventure avec les Bleus.Si le forfait de Lucas Digne pour le match face à la Suisse, lundi, est acquis, l’espoir est encore permis pour Lucas Hernandez, selon L’Equipe. L’ancien Madrilène n’en reste pas moins très incertain et le gonflement de son genou interroge. De nouveaux examens doivent être pratiqués d’ici ce week-end. Le soulagement a néanmoins été de courte duré pour le staff des Bleus. La faute à la séance d’entraînement qui s’est déroulée dans l’après-midi pour les éléments qui n’avaient pas ou peu joué la veille, face au Portugal. Deux nouveaux Tricolores ont en effet rejoint l’infirmerie : Marcus Thuram, qui a eu les adducteurs qui ont sifflé, et Thomas Lemar, victime d’une grosse semelle de Mike Maignan. Si le cas de l’attaquant du Borussia Mönchengladbach n’a pas suscité d’inquiétude, même s’il devrait être ménagé ces prochains jours, il en a été autrement du milieu de terrain de l’Atletico Madrid, incapable de poser le pied par terre pour rejoindre les vestiaires. Mais les premières manipulations se sont montrées rassurantes. Il ne s’agit finalement que d’un gros coup et l’ancien Caennais a pu rapidement remarcher, une fois la douleur estompée. Les Bleus peuvent souffler.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici