Accueil Actualité Il perd sa jambe aprés une tentative d’agression sur des éléments GIGN

Il perd sa jambe aprés une tentative d’agression sur des éléments GIGN

71
0

Coup dur pour les membres d’un redoutable gang de scootéristes qui avait fait des abords de l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Yoff, leur théâtre d’opération pour gruger des noctambules. Ce gang qui a donné du fil à retordre aux pandores de la brigade de la Foire, par la récurrence de ses actions, a fini par être démentelé à la suite de l’interpellation de son chef, M.Fall et de son lieutenant. Le démantèlement a permis aux gendarmes de la Foire de se faire une religion sur le modus operandi de cette bande dont les membres habitent presque tous à Keur Massar. C’est donc depuis cette lointaine banlieue dakaroise que M.Fall a réuni ses membres. Aprés un rapide breifing, ils enfourchent leurs scooters et prennent la direction des abords de l’aéroport Léopold S.Senghor. L’objectif est clair : s’en prendre aux noctambules nantis qui s’aventurent dans le secteur. En fin stratège, M.Fall va mettre en place un plan qui leur permettra d’opérer en toute quiétude. Il scinde sa bande en deux groupes. Le premier est posté aux abords de la brigade de gendarmerie de la Foire pour épier discrétement les mouvements des gendarmes, surtout lorsqu’ils empruntent la route de Yoff qui mène vers l’aéroport. Le gros de la troupe, muni de couteaux, machettes, coupe-coupes, est positionné aux abords dudit aéroport. Un dispositif qui a permi à M.Fall et Cie d’opérer impunément plusieurs semaines durant. A ce jeu, même les gendarmes qui ratissaient le secteur n’y ont vu que du feu.

Pour mettre un terme à cette impunité, les pandores de la Foire ont fait appel à leurs collègues du gign (groupement d’intervention de la gendarmerie nationale). Le 17 novembre, des éléments du Gign en civil sont envoyés au charbon, au moment où leurs collègues de le Foire faisaient << les morts >>. Cela déjouera la vigilance des épieurs du gang à Fall qui ne signaleront aucun mouvement de gendarmes en direction de l’aéroport. Du coup, M.Fall et son autre groupe qui s’étaient postés sur leur secteur de prédilection, apercevront un groupe d’individus déambulant sur les lieux. Ignorant qu’il s’agissait de gendarmes (Gign) en opération d’infiltration, M.Fall et sa bande vont brandir, couteaux, machettes, et autres armes blanches, avant de ruer vers leurs cibles. Le chef d’équipe des Gign brandit son pistolet et somme Fall et Cie de se rendre, après avoir décliner leur statut. Audacieux, les membres du gang sonnent la charge. L’officier de la gendarmerie affectue un tir de sommation pour dissuader les agresseurs qui, téméraires, choisissent de faire face. M.Fall atteint à la jambe droite, s’affale et se vide de son sang, ses acolytes prennent la poudre d’escampette. Secouru, Fall est acheminé aux urgences de l’hôpital Principal, où il sera emputé de sa jambe et retenu en observation sous haute surveillance. Le 22 novembre suivant, son lieutenant est mis aux arrêts par les gendarmes de la Foire qui poursuivaient l’enquête. Déféré et placé sous mandat de dépot, il a été rejoint en prison hier mercredi, par M.Fall. Ce caÏd qui a reçu, son bon de sortie de l’hôpital Principal, a été acheminé sans détour dans les locaux de la brigade de la Foire, d’où il sera déféré au parquet de Dakar, pour associations de malfaiteurs, tentative de vols avec usage d’armes, violences et voies de faits détention illégale d’armes blanches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici