Accueil Actualité Il bastonnait sa femme devant sa famille : Son oncle intervient, Youssou...

Il bastonnait sa femme devant sa famille : Son oncle intervient, Youssou Faye le tue

92
0

Accusé du meurtre de son oncle Alioune Faye, Youssou Faye, a été attrait à la barre de la chambre criminelle de Dakar. Il a été décrit par ses oncles sous les traits d’un homme notoirement indiscipliné qui n’adresse pas la parole à ses aînés.

 


Il bastonnait sa femme devant sa famille : Son oncle intervient, Youssou Faye le tue

Le 17 octobre 2017 à Médina Gounass (Guédiawaye) lorsque le mis en cause entre dans une colère noire et s’acharne sur sa femme qu’il bat sans pitié. Ne pouvant plus supporter les cris de détresse de la dame qui appelait à l’aide, Alioune Faye intervient en demandant à son neveu de se calmer. Mais l’oncle essuie une bordée d’insultes.

N’empêche, le vieux décide de maîtriser son neveu afin de sortir la dame de ses griffes. Malheureusement, Alioune Faye reçoit de Youssou Guèye plusieurs coups de ciseaux au niveau du cou. Grièvement blessé, il est évacué dans une structure de santé par ses frères. Mais en cours de route, il succombe à ses blessures. Ainsi, Youssou Faye est arrêté et placé sous mandat de dépôt le 24 octobre 2017 pour meurtre.

A la barre de la chambre criminelle de Dakar, l’accusé déclare que cette affaire le touche profondément. «Je n’ai jamais eu de problème avec le défunt, mais c’est Dieylani qui a créé ce boucan, car on ne s’adressait pas la parole de même que les autres. Quand je frappais ma femme, personne n’est intervenu. Seul Alioune s’est interposé pour me taxer d’impoli avant de m’insulter. Je lui ai fait savoir que je le respectais trop. C’est à ce moment que Dieylani est intervenu pour me faire la même remarque.

Alioune Faye a pris un bar de fer pour me frapper et moi j’ai ramassé un objet pour le poignarder. Je ne me rappelle plus ce que je détenais par devers moi», s’est défendu le jeune homme de 22 ans.
Le maître des poursuites qui ne croit pas au regret du mis en cause estime que ce dernier a choisi d’ôter la vie à son oncle, volontairement, d’autant que celui-ci ne détenait pas d’arme.

C’est pourquoi, il a requis 20 ans de travaux forcés. Me Bamba Cissé qui assurait la défense de l’accusé a plaidé une circonstance atténuante. Délibéré le 25 janvier prochain.
L’As

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici