mercredi, septembre 22, 2021
Accueil A la une Famille musulmane tuée au Canada : le suspect inculpé pour terrorisme

Famille musulmane tuée au Canada : le suspect inculpé pour terrorisme

62
0

L’homme accusé d’avoir tué une famille musulmane au Canada a été inculpé pour terrorisme lundi.

 

 

Le crime avait été qualifié par Justin Trudeau «d’acte terroriste». Lundi, la justice a confirmé ces propos en inculpant officiellement l’homme accusé d’avoir fauché une famille musulmane à London, au Canada, pour terrorisme. Lors d’une première audience la semaine dernière, il avait déjà été inculpé de quatre chefs d’accusation de meurtres avec préméditation et d’une tentative de meurtre après l’attaque. Nathaniel Veltman, 20 ans, n’avait aucun casier ni affiliation connue avec une organisation extrémiste. Son geste semblait toutefois prémédité. Au moment de foncer sur les quatre victimes, il portait un gilet pare-balles. D’après un chauffeur de taxi, il avait également des croix gammées sur lui.

“Une famille modèle”

Renee Sellick, une femme témoin de la scène, a confié à LaPresse.ca avoir «vu les corps, un au milieu de la route et les quatre autres sur le trottoir, face contre terre». Les victimes, Salman Afzaal, un physiothérapeute de 46 ans, sa femme Mediha, 44 ans et qui préparait un doctorat en génie civil, Yumna, adolescente de 15 ans et la grand-mère de 74 ans, ont été tuées sur le coup. Seul Fayez, le fils de 9 ans, a survécu à cette attaque et se trouvait lundi à l’hôpital. «Tous ceux qui connaissaient Salman et le reste de la famille Afzaal savent qu’ils étaient une famille modèle en tant que musulmans, Canadiens et Pakistanais. Ils étaient toujours là pour donner et participer à la diffusion du bien. Ils travaillaient extrêmement dur dans leur domaine et excellaient», a commenté la famille. «Être ciblés comme ça – une grand-mère, une mère, un père et une jeune fille tués de manière insensée. Alors que le jeune garçon, qui devrait survivre maintenant, a perdu sa famille. Mes mains n’ont cessé de trembler pendant une grande partie de la journée depuis que j’ai appris cette nouvelle», a déclaré Amira Elghawaby, militante des droits de la personne et membre fondatrice du conseil d’administration du Réseau canadien anti-haine, sur Power Play, cité par CTV.

«Je pense qu’il est très important pour nous de parler d’un acte terroriste», a réagi lundi la vice-première ministre du Canada, Chrystia Freeland. «C’est important pour nous d’identifier cela comme un acte d’islamophobie et c’est important pour nous d’identifier la terrible menace que représente le suprémacisme blanc pour le Canada et les Canadiens», a-t-elle ajouté au cours d’une conférence de presse.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici