Accueil A la une Covid-19: Les Cités Religieuses Déchirent L’arrêté De Felix Antoine Diome…

Covid-19: Les Cités Religieuses Déchirent L’arrêté De Felix Antoine Diome…

68
0

Alors que le ministre de l’Intérieur a publié un arrêté visant à interdire tous rassemblements sur la place publique, le calendrier religieux s’annonce déjà chargé avec le Magal de Porokhane, l’Appel des Layènes et le Kazou Rajab

Dans la gestion de la maladie à coronavirus, les autorités sanitaires vont devoir faire face à des «cas communautaires» de taille : les événements religieux.

Jusqu’ici repoussées ou étouffés, ces manifestations qui drainent des milliers de personnes refont surface.

Magal de Mbacké Kadior, Appel des Layènes, Porokhane, Kazou Rajab… Autant d’événements religieux prévus entre janvier et mars prochain. «Le Magal de Mbacké Kadior sera célébré le 12 janvier prochain», a annoncé Serigne Cheikh Thioro Mbacké, porte-parole de la famille de Gouye Mind.

Une déclaration qui sonne comme un uppercut au moment où il est constaté un rebond des cas Covid depuis la fin novembre. Le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, a même fait l’annonce officielle d’une deuxième vague. Une situation qui a obligé son collègue de l’Intérieur à sortir un arrêté visant à interdire «tous rassemblements sur la place publique». Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, l’archidiocèse de Dakar s’y est plié et a demandé à ses fidèles de fêter Noel dans «l’intimité familiale».

Alors qu’à l’opposé «déchirant» presque l’arrêté du ministre de l’Intérieur, Gouye Mind entend célébrer ce 12 janvier le Magal de Mbacké Kadior, commémorant la naissance de Serigne Bara Mbacké, fils du fondateur du mouridisme.

Autre événement religieux en ligne de mire, l’Appel des Layènes. «Le comité d’organisation est déjà à pied œuvre à trois mois de l’évènement sous la bénédiction du Khalife général des Layènes, Seydina El Hadji Abdoulaye Thiaw Lahi», a déclaré, dans un communiqué rendu public, hier, le Groupement central des Layènes, maitre d’œuvre de l’organisation.

Avant l’Appel des Layènes, une autre date non moins importante figure en bonne place dans le calendrier religieux. Il s’agit du Magal de Porokhane, qui est en soi le troisième grand rendez-vous de la communauté mouride après le Magal de Touba et le Kazou Razab. Porokhane, événement religieux majeur dédié à Sokhna Mame Diarra Bousso, mère du fondateur du mouridisme, sera célébré le 25 février prochain.

Et entre mi et fin mars, Touba déroule le tapis rouge à l’occasion du Magal de Kazou Razab qui commémore la naissance de Serigne Fallou Mbacké. Des événements religieux de grande envergure qui ont la particularité de drainer des milliers de personnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici