lundi, septembre 27, 2021
Accueil A la une bilan en chiffres et en réalisations de sensec-ue

bilan en chiffres et en réalisations de sensec-ue

94
0

Le Programme de coopération pour la sécurité intérieure entre le Sénégal et l’Union Européenne (SENSEC-UE) est arrivé à terme. Lancé en 2017, SENSEC-UE a été clôturé hier, jeudi 27 mai 2021, en présence du ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome, et de l’ambassadrice de l’Union Européenne (UE) au Sénégal, Mme Irène Mingasson. Financé à hauteur de 10 millions d’euros, soit un peu plus de 6,5 milliards FCFA, SENSEC-UE qui aura duré

900 policiers, gendarmes et douaniers formés à son actif, en plus de la création d’un Centre de Formation de la Police Judiciaire au bénéfice de la Gendarmerie Nationale, etc. C’est, entre autres, le bilan du Programme de coopération pour la sécurité intérieure entre le Sénégal et l’Union Européenne (SENSEC-UE), arrivé à terme. «Malgré la pandémie, le programme a eu des résultats notables. En effet, il a pu assurer : – La formation de plus de 900 personnes entre policiers, gendarmes et douaniers ; La création du nouveau Centre de Formation National de la Police Judiciaire au bénéfice de la Gendarmerie Nationale ; – La mise en place d’un dispositif de surveillance et de contrôle des frontières terrestres et maritimes à travers la construction de quatre postes frontaliers conjoints Police/Douanes, trois antennes de la Division Nationale pour le Trafic des Migrants, deux hangars aériens et deux détachements fluviaux ; – La fourniture de l’équipement nécessaire pour le bon fonctionnement des unités opérationnelles en charge des missions de surveillance des frontières et lutte contre le crime organisé, notamment, 157 moyens roulants, quatre vedettes, 27 drones de capacités différentes, ainsi que le matériel informatique et bureautique ; – La construction d’un Commissariat pilote à Mbao conçu de manière à constituer un modèle en matière d’accueil et d’accès à la justice pour les populations vulnérables», liste-ton dans une note de presse du comité de clôture du programme SENSEC-UE. Ce programme a été clôturé à travers une cérémonie qui s’est tenue hier, jeudi 27 mai 2021, à Dakar, en présence d’Antoine Félix Abdoulaye Diome, ministre de l’Intérieur et de Mme Irène Mingasson, l’ambassadrice de l’UE au Sénégal. Plusieurs représentants de la Police Nationale, de la Gendarmerie, des Douanes et de l’Agence de Sécurité de Proximité (ASP), en tant que bénéficiaires principaux du programme, y ont participé. SENSEC-UE, qui aura a duré de 2017 à fin mai 2021, a été financé parl’UE à hauteur de 10 millions d’euros, soit pus de 6,5 milliards FCFA. Son objectif était le renforcement des capacités en matière de lutte contre le crime organisé et le terrorisme, le contrôle et la surveillance des frontières et l’appui à la bonne gouvernance du secteur de la sécurité intérieure. Sa mise en œuvre était assurée par CIVIPOL (France) et la FIIAPP (Espagne), pourla partie «assistance technique», et parl’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), pourles acquisitions de moyens et l’immobilier.«LES OBJECTIFS DU PROGRAMME SENSEC-UE SONT, GLOBALEMENT, ATTEINTS, MEME SI…» Le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome, chargé de la sécurité intérieure, a exprimé sa satisfaction pour ce bilan et à l’endroit de l’UE pour l’exécution de ce programme «qui, pendant trois ans et demi, a permis la mise en œuvre de multiples actions dont la finalité principale est d’appuyer l’Etat du Sénégal dans sa politique sécuritaire intérieure centrée, globalement, autour de la protection des personnes et des biens dans toutes ses dimensions et implications. (…) C’est dire qu’à travers SENSEC, tous les volets de la sécurité intérieure ont été directement ou indirectement couverts à travers de multiples actions. C’est dire qu’au bilan, les objectifs du Programme SENSEC-UE sont, globalement, atteints, même si certains reports d’activités, certains réajustements et réaffectations de fonds ont été nécessaires pour répondre de façon réaliste, ponctuelle et optimale à certaines contingences comme la survenue de l’épidémie de COVID-19 contre laquelle le projet SENSEC-UE a, activement, participé à la lutte, parla fourniture de matériels de protection individuelle aux Forces de défense et de sécurité. Certes, le Projet SENSEC-UE tire à sa fin mais notre pays accueillera, favorablement, toutes formes de coopérations avec l’Union Européenne». Rappelant que la formation et la professionnalisation est au cœur de leur partenariat, l’ambassadrice de l’UE, Mme Irène Mingasson qu’ils ont «mis un accent très fort sur la formation des effectifs. La professionnalisation des effectifs qui sont confrontés à des situations souvent très difficiles ; la formation est vraiment au cœur de notre dispositif d’assistance». C’est pourquoi l’UE «est très fière des résultats achevés dans le cadre de ce programme qui a été un exemple de coopération efficace entre la Team Europe, les Nations Unies et le Sénégal. L’UE reste engagée à continuer la coopération dans le domaine sécuritaire dans le futur avec le Sénégal en bâtissant sur ces résultats encourageants».

ousseynou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici