jeudi, août 5, 2021
Accueil A la une Au Soudan, les villageois participent à la protection de leur patrimoine archéologique...

Au Soudan, les villageois participent à la protection de leur patrimoine archéologique en danger

120
0

Au Soudan, où les sites archéologiques se trouvent menacés par les pilleurs et les agriculteurs négligents, les villageois sont formés de génération en génération pour participer aux fouilles et les protéger. Une manière de prendre conscience de l’importance du travail des archéologues, et de se réapproprier leur propre patrimoine.

Le Soudan regorge de richesses archéologiques d’une valeur inestimable. Moins célèbres que leurs voisines égyptiennes, les pyramides de Méroé abritent des tombeaux de 40 souverains du royaume de Koush. Les plus anciennes ont été bâties en 720 avant J-C.Depuis le début du XXe siècle, les archéologues tentent de comprendre cette civilisation dont seulement 20 % des vestiges ont été découverts.”C’est un site satellite de l’empire méroétique, structure politique la plus ancienne de toute l’Afrique subsaharienne”, explique Marc Maillot, directeur de la Section française des antiquités du Soudan (SFDAS), qui ajoute que le sile servait de centre cultuel, mais aussi d’administration, d’accumulation et de redistribution pour l’État central. 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici