lundi, septembre 20, 2021
Accueil A la une aïssata tall sall et diagna en piste

aïssata tall sall et diagna en piste

52
0

Pour assurer une réussite des Jeux Olympiques de la Jeunesse Dakar 2026, le Comité en charge de son organisation (COJOJ) et le Ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur ont signé un protocole d’accord qui va servir de promouvoir l’image du Sénégal dans le monde. Un accord qui est le fruit du Conseil Présidentiel tenu le 23 mai 2019 dont les directives étaient centrées autour de la mobilisation de tous les Sénégalais d’ici etd’ailleurs pour une bonne préparation de ces JOJ .

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse c’est dans 5 ans, mais l’évènement a déjà commencé! Hier, jeudi 1er juillet, le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse Dakar 2026 (COJOJ) affilié au CNOSS et le Ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur ont signé un protocole d’accord pour la préparation des JOJ Dakar 2026. Ce partenariat est également une opportunité entre les membres du Comité National Olympique et Sportif Sénégalais (CNOSS) et la diplomatie sénégalaise de promouvoir l’image du pays à travers la destination Sénégal. «C’est pour moi un agréable plaisir, de me retrouver avec vous cet après-midi (ndlr hier), pour matérialiser ce partenariat important entre la grande famille de la Diplomatie sénégalaise et la grande famille du sport et de l’Olympisme», a magnifié Mamadou Diagna Ndiaye. Cette signature, s’inscrit rappelle-t-il dans le prolongement des instructions du président de la République, qui a prescrit la mobilisation de tous nos compatriotes autour des 4èmes Jeux Olympiques de la Jeunesse ; une première en terre africaine. «Et c’est en application de ses directives au terme du Conseil Présidentiel sur la préparation des JOJ tenu le 23 mai 2019, que l’accord de Siege liant le Gouvernement du Sénégal à travers le ministère des Affaires Etrangères et le CNOSS a été signé le 8 juillet 2019 dans ces mêmes lieux (ndlr ministère des affaires étrangères) parce que ces moments inédits que le Sénégal s’apprête à vivre en 2026, avec 4676 jeunes athlètes ; venant de 206 Comités nationaux Olympiques (…), méritent une mobilisation exceptionnelle», ajoute Diagna Ndiaye. LES GRANDES LIGNES DU PARTENARIAT Dans la suite des partenariats entre le CNOSS avec le Ministère en charge de l’hygiène publique, le Ministère du Tourisme et des Transports aériens, le Ministère de l’Intérieur, le Port Autonome de Dakar, l’instance dirigée par Mamadou Diagna Ndiaye et la Diplomatie Sénégalaise vont s’atteler à ces points. «Il s’agit, avec ce partenariat, de tirer le meilleur parti du réseau des missions diplomatiques et consulaires de notre pays à travers le monde, pour mieux assurer la visibilité de l’évènement et promouvoir la destination Sénégal, il s’agit également de sensibiliser les organisations africaines pour une appropriation de ces JOJ et un soutien affectif à la préparation et à l’organisation», précise M. Ndiaye. Et de conclure : «il s’agit enfin de mobiliser nos compatriotes de la Diaspora pour leur implication pleine et entière. Ce faisant, notre accord aura contribué à seconder efficacement le COJOJ dans l’accomplissement de ses missions». «PLUS QUE NECESSAIRE, LE PARTENARIAT EST INDISPENSABLE» Prenant la parole, le ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur Me Aïssata Tal Sall estime que ce partenariat est «plus que nécessaire, le partenariat est indispensable». «En effet, les acteurs de la Diplomatie comme ceux du Mouvement Olympique, véhiculent les mêmes valeurs. Tous prônent un monde de paix et de tolérance. Un monde d’amitié et de solidarité au service d’un développement durable et harmonieux. C’est dire qu’à travers le choix du Sénégal, c’est tout un continent qui est honoré par cette décision historique», déclare Me Sall. Et d’ajouter : «Nous devons dès lors travailler d’arrache-pied et en parfaite synergie, notamment au sein des organisations régionales et sous-régionales, l’Union Africaine en particulier, en vue de susciter la plus large adhésion africaine possible». Pour ce faire, «j’engagerai toutes nos représentations diplomatiques et consulaires à se mobiliser, à sensibiliser et à recueillir le soutien politique nécessaire et ce, au plus haut niveau, afin que nos partenaires internationaux, y compris ceux du secteur privé, s’impliquent pleinement dans la préparation, et l’organisation et la réussite des JOJ», a promis Aïssata Tall Sall. Qui poursuit : « je demanderai également à nos compatriotes de la Diaspora de s’y investir pleinement ». Et de conclure : «mes services prendront, sans délai, toutes les dispositions requises pour une mise en œuvre efficiente de cet accord de partenariat liant nos deux institutions».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici