Accueil A la une LE MINISTRE DE LA CULTURE SAISIT DIAGNA NDIAYE

LE MINISTRE DE LA CULTURE SAISIT DIAGNA NDIAYE

56
0

Après les accusations de « trafic de crack» du journaliste Eric Zemmour contre les sénégalais sur le plateau de télévision française, Cnews, le ministre de la Culture et de la Communication a saisi le président du Conseil d’administration de Canal+, Mamadou Diagna Ndiaye à travers une lettre en date du vendredi 28 mai dernier dont nous avons reçu copie. «Accuser sans aucune preuve ne relève guère de la liberté d’opinion, mais d’une pure et simple diffamation.

Trop, c’est trop ! Au nom du gouvernement de la République du Sénégal, je demande solennellement, en votre qualité de président du Conseil d’administration de Canal+ Sénégal, de faire par à monsieur Bolloré et aux responsables de cette chaine de télévision, notre vive protestation face à l’absolution dont bénéficie monsieur Eric Zemmour, un privilège suffisamment troublant pour susciter de légitimes interrogations», a déclaré Abdoulaye Diop. Et d’ajouter, «je vous prie de bien vouloir porter à l’attention de monsieur Bolloré que le Sénégal se réserve d’entreprendre toute action que requiert la situation si monsieur Zemmour persiste dans son attitude ignominieuse». Dans une émission intitulée «face à l’info» de Cnews, le 13 mai dernier, Eric Zemmour a affirmé que «tous les trafiquants de crack sont sénégalais». Il évoquait le commerce de stupéfiants à Paris. Des propos qui ont suscité l’émoi chez les sénégalais. «Il s’agit, à l’évidence d’une généralisation stigmatisante qui prend racine, comme on le sait, sur l’obsession identitaire raciste caractéristique des idées de ce personnage.

Le gouvernement de la République du Sénégal dénonce et condamne et fermement cette affirmation hasardeuse et infondée, qui suscite l’indignation la plus vive de l’ensemble du peuple sénégalais. Cette sortie de M. Zemmour, un xénophobe, multirécidiviste dans le maniement de l’ignominie, est attentatoire à notre honorabilité et à notre dignité en tant que Nation», lit-on dans la lettre. Allant plus loin, le ministre de la Culture et de la Communication pense que «malgré les multiples condamnations dont il continue de faire, ce personnage avide de propos scandaleux semble bénéficier d’une forme d’impunité que lui octroie la chaine Cnews, propriété de monsieur Vincent Bolloré, une chaine info regardée dans toute l’Afrique, notamment au Sénégal, à travers le bouquet Canal+».

Le crack est une dérivée de la cocaïne sous forme de petits cailloux destinés à être fumé et plus rarement injecté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici